3 mai 18h00 Sit-in pour alerter sur la crise du droit d’asile en France

3 mai 2010

La Coordination Migrants 49 relaie la proposition d’action de la Coordination Française pour le Droit d’Asile (CFDA), pour alerter nos concitoyens sur la crise du droit d’asile en France, et interpeller l’Etat quant à ses responsabilités à l’égard des demandeurs d’asile.
Elle appelle à un

SIT-IN de PROTESTATION
le lundi 3 mai à 18h,
au carrefour des rues St Aubin et St Martin
à Angers ( près de la préfecture).

La Coordination Migrants 49 regroupe les associations angevines suivantes : APTIRA- Bon Pasteur- Emmaüs- LDH- Pastorale des migrants- REDA- Restos du cœur- Saint Vincent de Paul- Secours Catholique- Une Famille un Toit. Elle est membre de la CFDA. L’accueil des demandeurs d’asile vit une situation de grave crise

* La régionalisation de l’admission au séjour aggrave les conditions d’accueil et précarise la vie des demandeurs d’asile. Le dispositif n’assure pas la répartition en région mais concentre les demandeurs sur les villes qui disposent d’un lieu d’accueil de leurs démarches, en Pays de Loire : Nantes et Angers

* En France, plus de 15.000 personnes sont en attente d’une entrée dans un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA).* Pour ceux qui ne sont pas hébergés en CADA, l’Allocation Temporaire d’Attente (environ 320€/mois) ne permet pas d’assurer une vie décente (logement, alimentation, frais administratifs et de déplacements occasionnés par les procédures…)

* Les procédures des catégories « prioritaires » sont traitées en accéléré et privent les demandeurs des conditions matérielles d’accueil : ils n’ont pas accès à l’hébergement CADA et se voient privés de l’Allocation Temporaire d’Attente.
Cette situation est contraire aux obligations de la France, signataire des accords de Genève, et fait l’objet de condamnations par les juridictions administratives. Elle aggrave la crise des mal logés, créant en bien des lieux une concurrence malsaine entre exclus.

Les associations rappellent les revendications de la CFDA :

Lire la suite de l’article »

3 mai journée mondiale LIBERTE de la PRESSE

3 mai 2010

Depuis 1993, les Nations Unies ont décrété le 3 mai, journée mondiale de la presse. Cette année, la journaliste chilienne, Mónica González Mujica, héroïne de la lutte contre la dictature dans son pays, a été nommée lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2010.

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2010, la Directrice générale de lUNESCO nous rappelle que le public a le droit d’être informé.

Image de prévisualisation YouTube

A l’occasion de cette journée, Reporter sans Frontières publie sa liste des 40 «Prédateurs de la liberté de la presse». «Qu’ils soient président, ministre, chef d’état-major, chef religieux ou leader d’un groupe armé, ces prédateurs de la liberté de la presse ont le pouvoir de censurer, d’emprisonner, d’enlever, de torturer et, dans les pires des cas, d’assassiner des journalistes» 

Angers Mardi 4 mai à 17h30 : Rencontre : “la liberté de la presse.” au Forum FNAC Angers.
Reporters sans frontières célèbre ses 25 ans en s’associant à l’agence Magnum, qui fête ses 60 ans. En partenariat avec le Club de la presse Anjou, la Fnac Angers vous propose ce débat autour de la presse avec Alain Mingam, ancien photo-journaliste et rédacteur en chef de RSF.

 

A lire aussi le dossier Liberté de la presse sur le portail UNESCO

26 avril : Tchernobyl Day

30 avril 2010

Affiche Tchernobyl Day 2010Autour du 26 avril 2010, de très nombreuses actions seront organisées, en France et à l’étranger : chaque année, le Chernobyl Day met en lumière la catastrophe sanitaire qui dure depuis 24 ans en Biélorussie. Cette année, nous soutenons l’Institut Belrad, seul organisme scientifique indépendant de l’industrie nucléaire qui aide les enfants irradiés : dans cette région, environ 4 enfants sur 5 ont été contaminés par Tchernobyl.

Toute la région est durablement contaminée. La radioactivité est invisible, mais elle reste mortelle pendant plusieurs générations. Depuis 24 ans, les autorités internationales, et en particulier l’OMS, n’apportent aucune vraie réponse aux populations touchées. La catastrophe continue.

Belrad, sans aucune aide publique, mesure la radioactivité du corps humain et prescrit des cures qui permettent, en 3 semaines, une élimination de 30 à 70% des substances contaminantes. Cette action vitale ne solutionne pas tout, et ne remplace pas une véritable prise en charge internationale des conséquences de la catastrophe sur la population et l’environnement, aujourd’hui et demain.
Pour plus d’infos : http://enfants-tchernobyl-belarus.org
Même si cela ne suffit pas,  aider les enfants irradiés par la catastrophe de Tchernobyl, c’est urgent.
Mettre en oeuvre des solutions pérennes pour les victimes, c’est indispensable.
Agir aujourd’hui pour sortir du nucléaire, c’est possible. Tchernobyl Day

Appel d’Amnesty pour mettre le droit français en conformité avec le Statut de Rome

30 avril 2010

Affiche amnestyDix ans de retard pour la « patrie des droits de l’homme » Dix ans après la ratification du Statut de Rome, la France n’a toujours pas doté ses juges du pouvoir de juger les auteurs de crimes internationaux trouvés sur son territoire. Depuis juin 2000, le Gouvernement français doit faire voter par le Parlement un projet de loi d’adaptation du droit interne au Statut de Rome, indispensable à la mise en œuvre pleine et entière de ce dernier. Tardivement déposé en juillet 2006, voté par le Sénat en juin 2008 dans des termes qui le vident de son contenu – en imposant 4 verrous – le projet n’a jamais été inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

Quand l’ONU a créé les deux tribunaux pénaux internationaux pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda, la France s’est dotée de lois permettant de poursuivre les responsables des crimes odieux perpétrés dans ces pays, s’ils étaient trouvés en France. Mais depuis la création de la CPI elle n’a toujours pas voté la loi qui instituerait le même mécanisme pour les criminels provenant du reste du monde.

Le Statut de Rome prévoit que 7 ans après son entrée en vigueur, les Etats se réunissent pour tirer un premier bilan des activités de la Cour. Ils doivent notamment débattre de la manière dont les Etats coopèrent avec la justice internationale et remplissent leurs propres obligations vis-à-vis d’elle. La France n’a jamais mis en application la disposition du Statut qui prévoit qu’« il est du devoir de chaque Etat de soumettre à sa juridiction criminelle les responsables de crimes internationaux. »

Nous vous appelons ainsi à vous mobilisez auprès des députés pour qu’enfin le projet de loi soit inscrit à l’ordre du jour.

Pour demander l’inscription à l’ordre du jour et l’amendement du projet de loi, vous pouvez écrire au :
- Premier ministre, Monsieur François Fillon.
- Président de l’Assemblée nationale, Monsieur Bernard Accoyer.
- Président de la Commission de lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République : Monsieur Jean-Luc Warsmann.
- Député de votre circonscription.
Vous pouvez aussi signer la pétition adressée à Nicolas Sarkozy qui lui demande d’adopter le principe de compétence universelle dans le cadre du projet de loi, en retirant donc les 4 verrous. Elle est disponible sur le

Conférence à Nantes : la résistance noire à l’esclavage

30 avril 2010

Exceptionnellement, parce que le sujet n’est pas souvent traité, parce que le conférencier est un spécialiste de haut niveau, nous relayons un évènement qui ne se déroule pas à Angers mais à Nantes :

Une conférence avec Alain Vidal
La Résistance noire à l’esclavage : ces noirs qui ont fait l’histoire

à Nantes
Mercredi 5 mai à 20h15
Médiathèque Jacques Demy, Salle Jules Vallès (24, quai de la Fosse)

Des Amériques à l’Afrique, de la monarchie à la république. Une résistance à un racisme d’Etat au service du profit.
Cinq cents ans de résistance, cinq cents ans de silence. 1848, la France abolit l’esclavage, mais en 1881, Jules Ferry promulgue le Code de l’Indigénat : travail forcé, déportation, massacres pour l’exemple.
« Le travail forcé [aboli en 1946] c’est de l’esclavage »Elikia M’Bokolo, historien.
Aujourd’hui encore, des entreprises françaises font des profits dans des pays où sévit le travail forcé. L’étude de la résistance noire à la course au profit peut nous aider à changer le cours de l’histoire car :« Oublier ou ignorer l’histoire, c’est se condamner à la revivre »

Cette soirée s’inscrit dans un cycle de conférences programmées par le Collectif du 10 Mai. Le 10 Mai est la journée nationale de la Mémoire de la traite négrière,de l’esclavage et de leurs abolitions(28/04/10)   Contact pour la conférence : vidal.mothes(a)wanadoo.fr

1er mai : le bibliobus accueille une équipe d’artistes du Burkina

30 avril 2010

logo bibliobus itineraire sudLe Bibliobus Itinéraire Sud sera
Place Coeffard – Angers Grand Pigeon

(au pied de la Tour Chaptal)

Samedi 1er mai 2010
de 15h00 à 18h00

A l’initiative de l’association ADSD, trois artistes du Burkina sont actuellement en résidence d’artistes à Angers pour deux mois. Ils nous feront le plaisir de venir passer l’après midi au bibliobus et emmènerons à la découverte du Burkina Faso au travail de leur art :

  • Tata Tassala Bamouni, conteuse,
  • Dembele Soumbaza, musicien de balafon
  • Abdoulkarim Ouedraogo, peintre

Merci d’avance à eux et à l’ADSD pour avoir permis cette rencontre.

Alors venez nous rejoindre !

La résidence est basée sur trois axes : la création autour de leur art, un travail collectif et interculturel autour d’un conte et la transmission de leur savoir-faire auprès d’un large public.

Assises régionales du secours catholique : Etre solidaire sur le plan international

29 avril 2010

Le secours catholique organise ses Assises Régionales des Pays de Loire sur le thème

« Etre solidaire sur le plan international. Pourquoi est-ce important aujourd’hui ? »

Lundi 31 mai 2010
de 9 h à 17 h

Centre St Jean36 rue Barra ANGERS

Inscription avant le 31 avril bulletin ci joint Assises régionales du secours catholique : Etre solidaire sur le plan international dans Associations pdf Bulletin inscription et programme

Darfour : Silence on massacre, conférence le 28 avril à Angers

28 avril 2010

Darfour silence on massacre, conférenceLe Darfour : on en a beaucoup parlé  et comme souvent, on n’en parle plus,  pourtant la situation est toujours catastrophique.

Le Darfour, c’est loin … et si près d’ici : A Angers, un nombre important des demandeurs d’asile provient du Soudan.

Alors pour s’informer:

Mercredi 28 avril à 19h00
Conférence
“Darfour : Silence, on massacre …”

avec:

  • Abdul Wahid Al Nou, président du mouvement de Libération du Soudan (S.L.M),
  • Dominique Sopo, président de SOS Racisme
  • Richard Rossin, délégué général du collectif Urgence Darfour.

à Angers, Salons Curnonsky, place Maurice Sailland (près de la poste du Ralliement)
Entrée Libre
Lire l’article Ouest France du 28 avril : Le Darfour tient à un islam modéré

22 avril : journée mondiale de la terre

22 avril 2010

Aujourd’hui, c’est la 40ème édition de la journée mondiale pour la terre

http://www.dailymotion.com/video/xd1h1j

et ce soir une soirée rencontre aux 400 coups : Le temps des grâces de Dominique Marchais suivi d’une rencontre avec la confédération paysanne. Le temps des grâce : Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd’hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains… Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent – économiques, scientifiques, sociaux – et qui, bon gré mal gré, continue d’entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d’interrogations majeures sur l’avenir. (2h00, 2009)
 

Soirée rencontre avec Coline Serreau: Solutions locales pour un désordre global

19 avril 2010

Solutions locales pour un désordre globalCe mardi 20 avril, soirée spéciale aux 400 coups (LE cinéma d’Angers) rencontre avec Coline Serreau après la projection de son film documentaire Solutions locales pour un désordre global.

Passez dés à présent, achetez votre billet aux 400 coups, car il risque encore d’y avoir des déçus ce mardi soir pour cause de salle complète ! (comme la semaine dernière pour l’empire des enfants)

« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. »
Coline Serreau

http://www.les400coups.org/soirees.php?soiree=401

1...34567...62