Archive de la catégorie ‘Migrations’

18 décembre Journée internationale des migrants avec Radio G Angers

Mardi 14 décembre 2010

Affiche Radio GRadio G ! s’associe à l’ONG Décembre 18 pour couvrir via les ondes la Journée Internationale des Migrants. Samedi 18 décembre, une émission spéciale sera donc consacrée à ceux qui composent dans l’ombre la France d’aujourd’hui, qui en illustrent le meilleur et parfois le pire. 

Samedi 18 décembre / 12h-13h
Chadia Arab, géographe angevine, nous expliquera son travail de recherche autour des Aït Ayad, une population marocaine qui a immigré à Angers dans les années 60.

Sylvie Cognard, médecin bénévole chez Médecin du Monde à Angers, nous racontera la prise en charge en matière de santé des primo-arrivants sur la ville d’Angers et nous fera partager son engagement au sein de l’ONG.

www.radio1812.net
 

Camp no Border à Bruxelles

Vendredi 1 octobre 2010

une semaine de discussions, réflexions, projections, manifestations et actions autour de la liberté de circulation et d’instalation.Parmis les thématiques abordées : Politiques migratoire européenne et ilitarisation des frontières, Centres de rétention et déportations,Capitalisme et migrations, Clandestinité et les luttes des migrants,
Extension des politiques frontalières européennes…
plus d’info sur le site du no border : http://www.noborderbxl.eu.org/ et
sur les actions sur le camp sur : http://bxl.indymedia.org/

Victimes de nos richesses (mardi 5 octobre 2010)

Vendredi 1 octobre 2010

victimes de nos richessesA Angers, au cinéma les 400 coups,
Mardi 5 octobre 2010 à 20H15

Projection du Film « Victimes de nos richesses » suivie d’une discussion a vec le réalisateur Kal Touré.
Organisée par l’Amicale Franco Burkinabé des Infirmières de l’Ouest : AFBIO (membre de la CASI 49) en partenariat avec Cinéma et Cultures d’Afrique.
Informations- prévente de billets : accueil(a)cinemasdafrique.asso.fr

Un film important, qui met en perspective la question des migrations, la question des relations entre occident et Afrique.

En septembre 2005 de jeunes migrants d’Afrique trouvent la mort lors de leur tentative de passage à Ceuta et Melilla, les enclaves espagnolessituées au Nord du Maroc.Le film questionne non seulement la violence qui entoure les barrières de la forteresse européenne, mais cherche aussi à expliquer cedéséquilibre entre Nord et Sud qui nourrit les flux migratoires. Des paysans du Mali témoignent sur leurs conditions de survie.Des acteurs de la société civile reviennent sur les facteurs historiques, économiques et sociaux du déséquilibre mondial. Ils expliquent entreautre le processus de la dette du « tiers monde ». Dénonciation et invitation pour « que les sociétés civiles du Nord et du Sud s’allient pourfaire changer les choses ».Prix du public du meilleur film documentaire,Prix jeune du meilleur court métrage, festival cinémas d’Afrique 2009.

Actualités de Calais

Vendredi 19 mars 2010

Communiqué de Presse du 17 mars du Collectif Calais Migrant Solidarity
LA POLICE EVACUE LES ALENTOURS DU BCMO DE CALAIS

Aujourd’hui, 17 mars 2010 aux alentours de 13h30, alors que les migrants étaient à la distribution alimentaire, 40 policiers de la Police Nationale et la Police Aux Frontières ont emporté les possessions des migrants. La police et les travailleurs de la mairie en combinaison blanche ont aspergéde produits chimiques et pris les matelas, couvertures et tentes que les migrants utilisaient chaque nuit depuis que l’accès a l’abri (le BCMO) leur était interdit.
Le jeudi 11 Mars le BCMO, un abri ouvert la nuit où de nombreux migrants ont dormi pendant l’hiver, était fermé. Depuis lors, beaucoup d’entre eux, principalement pashto, ont campé et dormi a l’extérieur du bâtiment. Ce mardi 17 mars, comme beaucoup le craignaient, la police a emporté toutesles affaires présentes sur les lieux pendant que les migrants étaient à la distribution de nourriture organisée régulièrement non loin de là.

Lundi 16 mars au soir, environ 50 personnes, qui dormaient a l’extérieur du BCMO depuis sa fermeture, ont décidé de commencer à protester. Ils voulaient atteindre l’opinion publique en organisant une manifestation et une grève de la faim. Le lendemain matin, alors qu’ils étaient réunis pourpréparer des banderoles, la police a procédé à l’arrestation arbitraire de deux kurdes sur le pont à côté du BCMO. A partir de ce moment là, la présence policière sur les lieux n’a fait que s’intensifier.

Tout d’abord, la police a arrêté de manière très sélective une seule et unique personne du groupe de migrants, puis tous les militants ‘No Border’ ont été fouillés. Par la suite, les CRS ont arrêté une vingtaine de personne de manière complètement arbitraire et au hasard. Un militant ‘NoBorder’ a clairement entendu plusieurs CRS discuter et dire : « encore combien ? » « allez, encore 2 ou 3 ! ». Certaines personnes ont décidé de continuer la grève de la faim et de ne pas aller a la distribution de nourriture. Dans l’après midi, des travailleurs du port ont érigé unebarrière temporaire pour séparer en deux l’espace ou les migrants dorment habituellement.

Peu après, une dizaine de militants No Border sont allés a l’hotel de police et au centre de rétention de Coquelles, aux alentours de Calais,pour protester contre les arrestations et en solidarité avec les migrants détenus. Mais cette démonstration était une nouvelle fois interrompue par une police particulièrement agressive, qui a réquisitionné les banderoles, contrôlé les identités de tous les participants et les ont suivi dans leurvéhicule pendant plusieurs heures.

Etranges etrangers sur France Inter

Samedi 29 août 2009

Découverte un peu tardive de cette émission hebdomadaire le vendredi de 20 à 21 h00 sur France Inter. Pendant une heure, Philippe Debrenne et son équipe donnent la parole à des personnes, jeunes, vieux, hommes, femmes qui sont venus en France par choix ou par nécessité. Etranges etrangers s’interesse à leur parcours, à leurs histoire en donnant à ces personnes la parole et le temps de l’expression. La démarche nous rappelle le documentaire de Calais no comment, ou le journaliste, le caméramen, s’efface devant l’être humain, utilisant juste son savoir faire pour permettre aux auditeurs que nous sommes d’accéder à une parole d’humanité.

Il semblerait que cette émission fasse partie de la grille estivale et ne soit pas programmée pour la rentrée. Quel dommage. Vous pouvez néanmoins profiter (pendant 7 jours) de l’émission de vendredi 28 aout dernier qui donnait la parole à :
 Ali, Ali & Reza.
Trois jeunes afghans, trois histoires, un même drame. Ces trois garçons de la communauté Hazara ont fui, enfants, leur pays avant un périple dangereux à travers l’Iran, la Turquie, la Grèce et l’Italie. Sans nouvelle de leurs familles, ils tentent de se construire une nouvelle vie dans le Nord où l’un d’eux s’est fait tabassé. Bienvenue chez les ch’tis !

Ecouter sur le site de France Inter

20 juin : pique nique partagé Solidarité Journée des réfugiés

Lundi 15 juin 2009

Le 20 juin est la Journée Mondiale des Réfugiés
La Coordination Migrants 49 vous invite à venir exprimer votre solidarité avec les demandeurs d’asile et réfugiés en participant à un  pique nique partagé

Samedi 20 juin de 12h00 à 13h30
au jardin du mail – Angers
Pique nique partagé

(chacun apporte ce qu’il peut)
affiche pour la journée des réfugiés 2009 à  Angers

La coordination Migrants 49 regroupe les associations : APTIRA, Bon Pasteur, Emmaüs, LDH,  Pastorale des migrants, REDA, Restos du Cœur, Secours Catholique, Société St Vincent de Paul, Une famille un toit. Pique nique avec le soutien de la ville d’Angers

Nouveau rapport de l’Anafé : Inhumanité en zone d’attente Bilan 2008

Mardi 12 mai 2009

L’Association Nationale d’Assistance aux Frontières pour les Etrangers a été créée en 1989 afin de fournir une aide à caractère juridique et humanitaire aux étrangers en difficulté aux frontières françaises.

Environ chaque année, 15 000 personnes sont placées en zone d’attente de Roissy. La durée moyenne de maintien est brève : moins de 3 jours. En 2008, 5100 personnes ont demandé l’asile à la frontière. En 2007, 822 étrangers se sont déclarés mineurs isolés (680 ont été reconnus mineurs isolés après le test de détermination de l’age) : 275 ont été refoulés. http://www.anafe.org/stats.php

Rapport Anafé bilan 2008Communiqué de l’Anafé du 6 mai 2009

Alors que le Parlement débat de la situation aux frontières, l’Anafé fait le point sur ses observations faites au long de l’année 2008 sur la situation des étrangers qui se présentent à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle et sont maintenus dans la zone d’attente pendant une durée maximum de vingt jours. En 2008, l’Anafé a encore recueilli un nombre important de témoignages concordants : trop souvent, les droits ne sont pas notifiés aux personnes maintenues.

Pourtant, tout étranger maintenu en zone d’attente, qu’il soit non-admis, en transit interrompu ou demandeur d’asile, doit se voir reconnaître des droits (avertir ou faire avertir la personne chez laquelle il a indiqué qu’il devait se rendre, son consulat ou le conseil de son choix ; refuser d’être rapatrié avant l’expiration du délai d’un jour franc ; bénéficier de l’assistance d’un interprète et d’un médecin ; communiquer avec un conseil ; quitter à tout moment la zone d’attente pour toute destination située hors de France). Ces droits doivent lui être notifiés par la police aux frontières.
lire la suite du communiqué sur le site de l’Anafé

 

19 mai Soirée aux 400 coups : Rencontre autour du film « No Comment » à Calais

Mercredi 6 mai 2009

Vous étiez très nombreux  à répondre à notre invitation ce mardi 19 mai 2009 pour la soirée rencontre autour du documentaire « Calais : no comment » le quotidien des migrants à Calais

Nous espérons que cette soirée vous aura apporté des éléments complémentaires de compréhension et argumentation sur la situation actuelle. Nous avons « ouvert » une page « Calais » sur notre site  Vous y ajouterons au fur et à mesure de nouvelles informations en particulier à propos de l’initiative « no border ».
Chacun, chacune, individuellement et dans nos réseaux, nos associations, nous avons le même objectif : accueillir dignement et défendre les droits humains. Alors, continuons, persévérons, chacun, chacune, à notre façon et apprenons à mieux nous connaitre. Nous pourrons ainsi utiliser toute notre énergie face à ce défi-déni de solidarité qui grandit chaque jour.N’hésitez pas à nous faire part de vos informations, suggestions, commentaires.

Nous sommes désolés pour les  personnes qui n’ont pu rentrer pour cause de salle complète. Nathalie et Joel sont prêts à revenir ! Qui souhaite prendre en charge une nouvelle projection ? !

Malle pédagogique : Afrique et migration

Mercredi 29 avril 2009

malle pédagogique afrique et migrationsLa mallette pédagogique
« A la découverte des cultures d’Afrique de l’Ouest et de la migration », réalisée par l’association Portes d’Afrique, est destinée aux enfants de 6 à 12 ans.
Elle vise :

  • A faire connaître les cultures et les pays d’origine des migrants d’Afrique de l’Ouest
  • A permettre d’appréhender le phénomène de la migration Nord/Sud
  • A valoriser les apports des migrants à la société française et la diversité culturelle

Elle est conçue pour offrir aux animateurs et aux enseignants une variété de supports dans le but de leur permettre d’aborder ces thèmes avec les enfants. Certains documents sont accompagnés de fiches pédagogiques. Des fiches d’activités complémentaires, sous forme de jeux, permettent de prolonger les thématiques. Contenu détaillé et informations complémentaires

Merci à l’association Porte d’Afrique qui nous prête cette malle jusqu’au 25 mai. Venez la découvrir samedi prochain, à notre permanence du Grand Pigeon

Album : Enfants d’ici, parents d’ailleurs

Mercredi 18 mars 2009

album enfants d'ici parents d'ailleursUn magnifique album contre le racisme pour rappeler que nous sommes tous nés quelque part et que notre richesse et de vivre ensemble aujourd’hui. Cet album fonctionne par double page. La présentation très intelligente mêle récits d’enfants, témoignages, illustrations, photos, repères historiques, géographiques et culturels de 1850 à nos jours et permet une lecture des informations à différents niveaux. A partager en famille, en classe, au bibliobus! pour inviter au dialogue, mieux connaitre et comprendre cette aventure collective méconnue. Ici aujourd’hui, la-bas hier. Notre histoire à tous et toutes.

Présentation 4ème de couverture : Plus d’un Français sur trois compte dans son arbre généalogique un ancêtre d’origine étrangère. Et la majorité des citadins ont des racines paysannes. Juifs, Russes, Arméniens, Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais, Algériens, Marocains, Tunisiens, Turcs, Yougoslaves, Maliens, Chinois… mais aussi Bretons, Auvergnats, Savoyards : ils ont quitté leur pays pour fuir une guerre, une dictature, un génocide ou la misère dans l’espoir d’une vie meilleure. Dans les usines ou dans les mines, sur les champs de bataille, dans les campagnes et dans les villes, ils ont contribué à l’expansion économique, aux combats pour la démocratie, à l’enrichissement de notre culture. Leur histoire est notre histoire.

Auteur : Carole Saturno, Editions Gallimard Jeunesse, Novembre 2005, 144 pages, format 24 x 29 cm, dés 9-10 ans.  ISBN : 2070571750

123