Archive de la catégorie ‘manifestation’

Un bateau français pour GAZA : Briser le blocus maritime

Vendredi 19 novembre 2010

Rassemblement Samedi 27 novembre à 15h00
Au dessus du Centre commercial Fleur d’Eau – Angers Centre

Texte de l’appel ci dessous, tract et bon de soutien pdf téléchargeable Un bateau français pour GAZA : Briser le blocus maritime dans manifestation pdf un bateau francais pour gaza

Depuis trois ans et demi, Gaza est coupée du monde extérieur.
Si l’attaque meurtrière contre la flottille de la Liberté en mai dernier a scandalisé le monde et contraint Israël à quelques assouplissements, Gazareste une prison à ciel ouvert et la reconstruction des ruines de l’attaque de 2008-2009 n’a pas commencé.

FACE A LA VIOLATION DU DROIT HUMANITAIRE …
Le blocus est une punition collective imposée à l’ensemble de la population civile… 1,5 million de personnes. Il est « immoral » selon le Secrétaire Général de l’ONU. Mais ni l’ONU, ni les Etats-Unis, ni l’Union européennen’ont produit autre chose que des déclarations.
A nous citoyens donc d’agir pour briser le blocus !

… UNE REPONSE CITOYENNE

Face à cette situation, des associations, syndicats et citoyens de nombreux pays ont décidé d’agir et d’affréter une nouvelle flottille.En France, plusieurs dizaines d’associations, partis, syndicats relèvent le défi et lancent une grande Campagne populaire pour affréter un bateau français.
A notre gouvernement nous demandons d’agir pour obtenir la levée du siège et de permettre aux bateaux d’accoster sans encombre à Gaza. A la population palestinienne de Gaza, nous témoignons notre solidarité concrète et nous disons : Vous n’êtes pas seuls !

POUR CELA, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS :
Ce sont plusieurs centaines de milliers d’euros qu’il nous faut rassembler pour disposer d’un bateau au printemps prochain. (Voir le pdf ci joint)

Les organisations membres du Collectif national pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine.

Contact : AFPS 49 (Association France Palestine Solidarité)
22, rue du Maine 49100 Angers Tel. : 02 41 24 91 64
courriel : afps_49 @yahoo.fr

Appel de la Cimade : Mobilisons nous contre la loi Besson

Vendredi 12 novembre 2010

Le projet de loi Besson n’est pas encore adopté…
manifestons pour obtenir son rejet par le Sénat !

En ces jours où le bruit des pas de millions de manifestants n’arrive pas jusqu’aux oreilles de nos parlementaires, La Cimade vous invite à participer à une manifestation virtuelle contre le projet de loi sur l’immigration, pour faire du bruit à travers le web ! Le projet de loi Besson a été adopté à l’Assemblée le 12 octobre dernier après des débats polémiques et précipités. Ce projet de loi, déjà effacé des mémoires médiatiques, réduit considérablement les droits des étrangers en France.

Mais il est encore temps d’agir ! Ce texte, aux relents xénophobes, doit encore être discuté au Sénat où, on l’espère, les élus sauront donner plus de dignité aux débats.

Pour faire part aux sénateurs de notre préoccupation et de notre vigilance, La Cimade organise donc une manifestation virtuelle de l’Assemblée nationale jusqu’au Sénat. De novembre à janvier, cette marche virtuelle empruntera le chemin des écoliers pour rencontrer ceux et celles qui verront leur vies bousculées par ce nouveau projet de loi : travailleurs sans papiers, étrangers malades, couples franco-étrangers, étrangers enfermés en centre de rétention, etc.

À chacune des six étapes, soit tous les quinze jours environ, vous serez invités à participer à une action pour sensibiliser vos voisins, vos collègues et bien sûr les sénateurs qui discuteront le texte.
En un clic, faites la différence !

> Cliquez-ici pour participer à la manifestation
Vous recevrez un email de confirmation avec toutes les informations nécessaires. Attention, si ce mail vous a été transféré ou si vous souhaitez vous inscrire à partir d’une autre adresse que celle sur laquelle vous avez reçu ce message, merci de suivre ce lien.

> En savoir plus sur le projet de loi Besson

> Parcours et dates de la manifestation virtuelle :

Appel de la Cimade : Mobilisons nous contre la loi Besson dans Demandeurs d'asile - sans papiers manif-etapes_535

RUSF49 Angers: appel à rassemblement, mercredi 13 octobre

Lundi 11 octobre 2010

Nous relayons ci-dessous l’appel de RUSF49
Appel à Rassemblement Mercredi 13 octobre 2010 à 17h00 devant la Préfecture d’Angers

Sidi,étudiant mauritanien de L3 Math-éco-finance 2009/10 a été expulsé au cours de l’année à quelques mois des examens. Grâce à notre mobilisation, il a pu revenir pour passer ses examens Aujourd’hui, alors que Sidi est inscrit en M1, l’ambassade de France en Mauritanie refuse sans motif de lui donner un visa. Nous avons de mandé une audience à la préfecture et avons été reçu grâce à notre rasse mble ment, celle-ci nous a assuré avoir donné son aval quant au retour de Sidi. N ous exigeons la vérité sur ce refus et surtout exigeons son retour à l’université d’Angers Les étudiants étrangers sont les premières victimes du durcisse ment d es politiques d’immigration guidées avant tout par des objectifs chiffrés. Ainsi, chaque année, les étrangers venus étudier doivent faire face à une machine administrative implacable qui fait basculer des centaines d’entre eux dans l’irrégularité. Si l’évaluation du travail et de la progression des étudiants relèvent légitime ment des enseignants et des universités, celles des étudiants étrangers dépendent des préfets et des consulats, auxquels la loi donne tout pouvoir, de manière discrétionnaire, pour accepter ou refuser chaque année le renouvelle ment des titres de séjour. Sidi a réussi ses examens et nous nous battrons pour qu’il puisse passer son Master comme tous les autres étudiants! Il n’y a que par l’action collective qui permettra de ramener Sidi sur les bancs de la fac!

logo RUSF

Rentrée solidaire

Mardi 31 août 2010

Eh oui c’est la rentrée. rentrons, rentrons, il est temps de se retrouver, de montrer que notre vigileance et notre solidarité ne se sont pas endormis sur les plages bien au contraire !

Cette semaine à Angers , rendez vous solidaires : 

- Mercredi 1er septembre à 18h00 : Rejoignez le Cercle du Silence, Place du Pilori Angers Centre, de 18h00 à 19h00
(Les Cercles de Silence ont lieu à Angers le 1er mercredi de chaque mois, Place du Pilori = en bas de la rue Lenepveu)

- Samedi 4 septembre à 10h30 :  Manifestation contre la politique du pilori , comme dans de nombreux endroits en France, réagissons.
Rendez vous Place Leclerc à Angers(face au Palais de Justice)

logo bibliobus itineraire sudSamedi 4 septembre de 15h00 à 18h00 : Le bibliobus d’Itinéraire Sud fait sa rentrée et vous invite à le retrouver Place Coeffard, Quartier du Grand Pigeon.

A très bientot et bonne rentrée à tous et à toutes

24 juin Pique nique et rassemblement devant la Préfecture. Droit des demandeurs d’asile

Jeudi 24 juin 2010

Le collectif CSSP49 invite les citoyen-ne-s à un pique nique devant la préfecture d’Angers, ce midi après la manifestation syndical, vers 12h00, 12h30. Il sera suivi d’un rassemblement à 14h00 au même endroit. Objectif : faire respecter le droit des demandeurs d’asile. Lire le texte d’appel du CSSP49 ci dessous. + article paru dans ouest france

LA LUTTE DES DEMANDEURS D’ASILE CONTINUE…

L’État s’attaque à tous les acquis sociaux et veut faire payer la crise du ystème au peuple et seules les solidarités créées dans les luttes de résistancecommunes peuvent faire barrage.
Depuis un an et demi,les demandeurs d’asile qui voient leurs droits de plus n plus bafoués, sont entrés en résistance pour les faire respecter .Demain, compagnons de travail, ils sont, dès maintenant à la pointe du combat commun contre la dégradation généralisée des conditions de vie!Après le relogement des 130 habitants des squats de la New House et de Verneau les 8 et 16 juin, la préfecture semble s’essouffler…De nombreux demandeurs d’asile restent encore sans logement, otamment les habitants du squat de la Roseraie, que la préfecture a déclarévouloir évacuer « avant l’été »… l’été a déjà commencé et il sera chaud car les demandeurs d’asile sont déterminés à faire valoir leurs droits !La situation est intenable pour des centaines de personnes (y compris des enfants) qui vivent sans ressource. Deux familles dont un bébé de 3 mois dans ungarage de 20m2 au squat de la Roseraie, des gamins qui font les poubelles, des malades qui ne peuvent pas se soigner, des célibataires qui dorment à plus de dixpar chambre…
Le Conseil général continue au mépris des lois de couper les aides aux familles (Aide sociale à l’enfance) tandis que la préfecture multiplie les entorsesau droit et va jusqu’à passer outre des décisions du Conseil d’État…
Réaffirmons notre solidarité pour exiger:
– UN LOGEMENT POUR TOUS
– le respect plein et entier du droit d’asile et des conditions matérielles
d’accueil comprenant « le logement, la nourriture et l’habillement, fournis en nature ou sous forme d’allocation financière ou de bons, ainsi qu’uneallocation journalière ». (Directive « Accueil » du Conseil de l’Europe).
– L’ouverture urgente et massive de places de CADA.
– la réquisition de tous les logements vides.
A l’issue de la manifestation syndicale, nous vous invitons à nous rejoindre pour un pique-nique solidaire devant la préfecture.

REJOIGNEZ NOUS, DÈS 14h, DEVANT LA PRÉFECTURE POUR RAPPELER À L’ÉTAT SES OBLIGATIONS.

et DES 12h00 , 12h30 pour tous ceux qui souhaitent partager leur pique nique avec nous.

Mardi 1er juin : Assaut contre la flotille pour Gaza : Rassemblement à Angers

Lundi 31 mai 2010

Nous relayons ici l’appel de l’Association France Palestine 49

Le gouvernement israélien de Netanyahou a commis l’irréparable : ses commandos ont donné l’assaut contre la flotille de la liberté pour Gaza, faisant plusieurs morts. Cet acte de guerre est une véritable provocation contre la communauté internationale : il s’est déroulé dans les eaux internationales et visait des bateaux civils transportant plusieurs centaines de personnes, dont des députés européens et français, venus tenter de briser pacifiquement un blocus dont les Nations Unies exigent la levée. Il constitue un véritable crime de guerre.

 Nous avons pris l’initiative d’appeler à un rassemblement à Angers demain soir

mardi 1er juin 2010 à 18 h

devant le centre commercial Fleur d’eau, rue Plantagenêt

 pour dénoncer cette attaque meurtrière de la flotille humanitaire pour Gaza et réclamer l’ouverture immédiate de la bande de Gaza

Merci de faire suivre ce message dans vos réseaux afin que nous soyons nombreux demain. Une pétition sera signée sur place et remise au Préfet.

Bureau AFPS49

qq liens Compléments d’info par Itinéraire Sud :

 

 

 

 

3 mai 18h00 Sit-in pour alerter sur la crise du droit d’asile en France

Lundi 3 mai 2010

La Coordination Migrants 49 relaie la proposition d’action de la Coordination Française pour le Droit d’Asile (CFDA), pour alerter nos concitoyens sur la crise du droit d’asile en France, et interpeller l’Etat quant à ses responsabilités à l’égard des demandeurs d’asile.
Elle appelle à un

SIT-IN de PROTESTATION
le lundi 3 mai à 18h,
au carrefour des rues St Aubin et St Martin
à Angers ( près de la préfecture).

La Coordination Migrants 49 regroupe les associations angevines suivantes : APTIRA- Bon Pasteur- Emmaüs- LDH- Pastorale des migrants- REDA- Restos du cœur- Saint Vincent de Paul- Secours Catholique- Une Famille un Toit. Elle est membre de la CFDA. L’accueil des demandeurs d’asile vit une situation de grave crise

* La régionalisation de l’admission au séjour aggrave les conditions d’accueil et précarise la vie des demandeurs d’asile. Le dispositif n’assure pas la répartition en région mais concentre les demandeurs sur les villes qui disposent d’un lieu d’accueil de leurs démarches, en Pays de Loire : Nantes et Angers

* En France, plus de 15.000 personnes sont en attente d’une entrée dans un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA).* Pour ceux qui ne sont pas hébergés en CADA, l’Allocation Temporaire d’Attente (environ 320€/mois) ne permet pas d’assurer une vie décente (logement, alimentation, frais administratifs et de déplacements occasionnés par les procédures…)

* Les procédures des catégories « prioritaires » sont traitées en accéléré et privent les demandeurs des conditions matérielles d’accueil : ils n’ont pas accès à l’hébergement CADA et se voient privés de l’Allocation Temporaire d’Attente.
Cette situation est contraire aux obligations de la France, signataire des accords de Genève, et fait l’objet de condamnations par les juridictions administratives. Elle aggrave la crise des mal logés, créant en bien des lieux une concurrence malsaine entre exclus.

Les associations rappellent les revendications de la CFDA :

(suite…)

26 avril : Tchernobyl Day

Vendredi 30 avril 2010

Affiche Tchernobyl Day 2010Autour du 26 avril 2010, de très nombreuses actions seront organisées, en France et à l’étranger : chaque année, le Chernobyl Day met en lumière la catastrophe sanitaire qui dure depuis 24 ans en Biélorussie. Cette année, nous soutenons l’Institut Belrad, seul organisme scientifique indépendant de l’industrie nucléaire qui aide les enfants irradiés : dans cette région, environ 4 enfants sur 5 ont été contaminés par Tchernobyl.

Toute la région est durablement contaminée. La radioactivité est invisible, mais elle reste mortelle pendant plusieurs générations. Depuis 24 ans, les autorités internationales, et en particulier l’OMS, n’apportent aucune vraie réponse aux populations touchées. La catastrophe continue.

Belrad, sans aucune aide publique, mesure la radioactivité du corps humain et prescrit des cures qui permettent, en 3 semaines, une élimination de 30 à 70% des substances contaminantes. Cette action vitale ne solutionne pas tout, et ne remplace pas une véritable prise en charge internationale des conséquences de la catastrophe sur la population et l’environnement, aujourd’hui et demain.
Pour plus d’infos : http://enfants-tchernobyl-belarus.org
Même si cela ne suffit pas,  aider les enfants irradiés par la catastrophe de Tchernobyl, c’est urgent.
Mettre en oeuvre des solutions pérennes pour les victimes, c’est indispensable.
Agir aujourd’hui pour sortir du nucléaire, c’est possible. Tchernobyl Day

Action BDS : Boycott Désinvestissement Sanction

Mercredi 17 mars 2010

Nous relayons ici l’appel de l’AFPS49 : Association France Palestine Solidarité 49
pour une Action BDS : Boycott – Désinvestissement – Sanction :
A l’appel des ONG et de la société civile palestinienne, de nombreuses associations dans le monde sont activement impliquées dans cette action.

Cette campagne a déjà remporté quelques succès, par exemple  :

- le refus de fonds de placement, organisations, syndicats…. de travailler avec les entreprises complices d’Israël dans les territoires occupés (Dexia, Alstom, Veolia…)

- la suspension des relations de municipalités belges avec Dexia

- l’arrêt de la Cour d’Appel de Versailles confirmant la compétence du tribunal de Nanterre dans la procédure engagée par l’AFPS contre Veolia Transport, Alstom et Alstom Transport concernant la construction et l’exploitation du tramway colonial de Jerusalem

- A la demande de l’administration douanière du port de Hambourg en conflit avec la firme Brita, associée à la société israélienne Soda Club, la Cour Européenne de Justice a réaffirmé, le 25 février dernier, que les avantages fiscaux découlant, pour les produits israéliens, de l’Accord d’Association Union Européenne – Israël ne s’appliquaient pas aux produits des colonies venant de Cisjordanie

Mais une contre-offensive juridique est en cours dont l’objectif clairement affiché est d’intimider et discréditer ceux qui dénoncent l’impunité d’Isräel . Des plaintes sont déposées contre des militants participant à des actions BDS. Dernièrement, une militante de la Ligue des Droits de l’Homme de Bordeaux, contre qui le grand magasin Carrefour de Mérignac a porté plainte pour « dégradation légère » (apposition d’auto-collants Boycott sur des fruits) a vu sa plainte requalifiée par le parquet en « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse ».

La position du gouvernement Fillon se crispe et se durcit en ce qui concerne les actions BDS menées par le mouvement de solidarité avec la Palestine.  François Fillon, comme Michèle Alliot-Marie avant lui, dénonce les « scandaleux mouvements de boycott des produits casher ou israéliens ».

Devant la campagne de répression qui s’installe, nous devons réagir fortement, et amplifier la campagne BDS, en ciblant prioritairement les produits des colonies israéliennes. Notre position est clairement expliquée dans la lettre ouverte qu’a adressée Jean-Claude Lefort, Président de l’AFPS, à François Fillon : http://www.france-palestine.org/article14061.html

 Vous pouvez, vous aussi, protester auprès du 1er ministre, en signant, et en relayant dans tous vos réseaux personnels, la pétition qui figure en ligne sur le site de l’AFPS : http://www.france-palestine.org/article 14080.html – cliquez sur « signer ici » et descendre à la fin de l’article

 A Angers, nous avons décidé, comme partout en France et en Europe, de cibler plus particulièrement les produits Soda-Club (gazéificateur d’eau), fabriqués dans la colonie de Mishor Adoumim, en menant des actions d’information et de sensibilisation en direction du public devant des magasins vendant ces produits. Une 1ère action a été menée le 30 janvier en centre ville. Nous vous invitons à nous rejoindre pour une 2ème action BDS

le samedi 20 mars prochain à 15 h
devant le grand magasin Carrefour Grand Maine
(sur le parvis aérien, du côté du Crédit Agricole)

(suite…)

Appel RESF49 : Rassemblement mercredi 10 mars 16h00

Dimanche 7 mars 2010

Rassemblement Mercredi 10 mars à 16 h00
Conseil Général (Place Michel Debré) ANGERS
Pour exiger :

  • Le respect des annonces publiques du Président du Conseil Général,
  • Un hébergement adapté pour les familles étrangères qui sortent des CADA (Angers, Cholet, Saumur…)
  • La gestion des situations des familles par les services sociaux de proximité.

Quand elles sont contraintes de sortir des Centres d’Accueil des Demandeurs d’Asile, les familles étrangères peuvent solliciter le réexamen de leur situation si elles peuvent se prévaloir d’un élément nouveau et ainsi déposer un recours.
Dans ce cas, le Président du Conseil Général annonçait publiquement au mois de décembre dernier le maintien des aides (hébergement et allocation pour les enfants*) quand les recours ne sont pas épuisés.

Cette décision redonnait espoir aux familles concernées qui voyaient s’éloigner la crainte d’être jetées à la rue.

Le président du Conseil général a-t-il voulu bluffer l’opinion publique ?

A ce jour, malgré différents courriers adressés au Conseil Général visant à actualiser la liste des familles, différentes démarches, les annonces n’ont pas été suivies d’effet: une dame enceinte chargée d’un enfant est toujours dans l’attente d’une réponse, une famille voit son hébergement non pris en compte en décembre et depuis le 8 janvier, une autre depuis le 28 février. Toutes ont pourtant déposé un recours et sont dans l’attente d’une décision.

Il faut en finir avec les hébergements coûteux et inadaptés. La chambre d’hôtel (2000 € par mois) est coûteuse et inadaptée (pas de cuisine, ni de possibilité de laver le linge…). Il faut créer là où les besoins existent des parcs raisonnés d’appartements (un type 4 –HLM : 600 € environ)

Enfin, il faut que les familles puissent être gérées par les services sociaux de proximité plus facilement réactifs.

MERCREDI 10 MARS à 16 h, soyons nombreux(ses) devant le Conseil Général pour faire entendre nos exigences dans l’intérêt des familles étrangères et de leurs enfants

1234