Archive de la catégorie ‘Lecture pour adultes’

A lire : Le crime de Tchernobyl, le goulag nucléaire

Lundi 1 juin 2009

livre le crime de tchernobylLes auteurs de ce livre sont les victimes de la catastrophe de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986, dont l’auteur a enregistré les voix dans leurs villages du nord de l’Ukraine et dans les forêts du sud de la Biélorussie.
Des millions de paysans pauvres qui mangent quotidiennement du césium 137 avec leurs aliments. Ce sont aussi ces jeunes mères contaminées qui deviennent sans le savoir source de poison pour les nouvelle vies qui se forment en elles. Ce sont ces enfants condamnés qui, s’ils naissent apparemment sains, grandissent mal, car ils se nourrissent de radionucléides matin, midi et soir… Ce sont les “ liquidateurs ”, sauveurs ignorés de l’Europe, envoyés au sacrifice pour éteindre l’incendie de la centrale, qui souffrent de toutes les maladies inconnues de l’atome. Des centaines de milliers sont invalides, des dizaines de milliers sont morts jeunes et continuent de mourir dans des souffrances inimaginables… Et ce sont enfin les médecins et les physiciens peu nombreux à ne pas se soumettre au lobby nucléaire.

Wladimir Tchertkoff photo devant l'omsLe livre rend compte également du combat de deux scientifiques biélorusses qui ont mis en jeu leur carrière, leur santé et leur sécurité personnelle pour venir en aide aux populations contaminées. Dissidents malgré eux, à cause de l’interdit imposé par l’AIEA de Vienne à la reconnaissance des effets des faibles doses des radiations ionisantes sur la santé, le physicien Vassili Nesterenko et le médecin et anatomopathologiste Youri Bandajevsky sont persécutés, avec la complicité tacite d’organisations françaises et allemandes, pour s’être opposés au dogme officiel. Malgré l’ampleur du désastre prophétique qui faillit rendre l’Europe inhabitable, l’atome, à la faveur de la crise de l’énergie, revient sur le devant de la scène. On envisage tranquillement de quadrupler le nombre des 450 réacteurs existant de par le monde. Les Etats-Unis, l’Europe, vont s’y mettre, la France n’est pas en reste, avec l’EPR de Flamanville prévu pour 2011-2012 tandis que la Russie programme une centrale nucléaire flottante ancrée au pôle nord…
Rien moins que des bombes lancées dans le futur, rien moins que l’Apocalypse annoncée!

Le crime de Tchernobyl Wladimir Tchertkoff – 720 pages – Acte Sud – Avril 2006
Photo : Wladimir Tchertkoff devant le siège de l’OMS, manifestation pour l’anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. (photo wikipédia)

Un grand merci à Bernard, lecteur adhérent qui a offert cet ouvrage au bibliobus. Nous espérons tout comme lui, que vous serez nombreux à profiter de sa lecture.

Un regard croisé franco-polonais sur l’altermondialisme

Mardi 14 avril 2009

Un regard croisé franco-polonais sur l'altermondialisme dans Lecture pour adultes pdf Forum social de belem regard franco polonais

Nous remercions les 2 auteurs pour leur accord de diffusion de ce document original. N’hésitez pas à faire des liens vers ce document et si vous en citez une partie, n’oubliez jamais d’en préciser les auteurs.

Introduction : Le texte présenté dans ce document est le fruit de la cogitation de deux acteurs de relations franco-polonaises :

  • Monika LINKOWSKA est étudiante à l’Université de Poznan (5ème année de géographie), et réalisera son stage (dans le cadre du programme ERASMUS) sur le lycée de Montreuil-Bellay, en Val de Loire,
  • Christophe PINARD, proviseur de ce même lycée de Montreuil-Bellay, anime le réseau des établissements scolaires agricoles français avec la Pologne.

Ensemble, ils ont souhaité faire part de leurs impressions, souvent très personnelles, au retour d’un grand événement international : le forum social mondial 2009, organisé à Belem (Brésil).

Après avoir présenté l’histoire et le contexte qui ont permis d’aboutir à cette participation commune, ils livreront leur regard croisé franco-polonais sur l’altermondialisme tel qu’ils l’ont vécu, et feront part de projets pour « l’après-Belem »…

7 Avril 1994 : Complicité de la France dans le génocide Tutsi au Rwanda

Lundi 6 avril 2009

Livre France Rwanda la complicité de la france dans le genocideLe 7 avril 2009 est la commémoration du 15ème anniversaire du début du génocide des Tutsi du Rwanda, qui a fait entre 800 000 et 1 million de victimes, massacrées sous le prétexte d’être tutsi ou pour s’être opposées à cette extermination. Du fait de leur soutien aux génocidaires avant, pendant, et après le génocide, les autorités françaises s’en sont rendues complices. Quinze ans après, l’association Survie réitère ses revendications en terme de vérité, de justice, et demande l’instauration d’un véritable contrôle de la politique de la France en Afrique.
lire le communiqué de presse : France-Rwanda Complicité de la France dans le génocide des Tutsi 15 ans d’impunité

A cette occasion, Survie édite un nouveau livre aux éditions l’Harmattan :
15 ans après. 15 questions pour comprendre.
« La complicité de la France dans le génocide desTutsi au Rwanda »

Pour Itinéraire Sud, ce livre fait partie des projets d’acquisition, confirmez nous votre intéret à retrouver ce document dans les rayons du bibliobus, faites nous part de votre avis sur ce message. Merci

Vacances, j’oublie tout ?

Mercredi 1 avril 2009

vacances j'oublie toutVous êtes bientot en vacances de Pâques, vous préparez vos vacances d’été ?
Partir en vacances sans cesser d’être citoyen, c’est possible. Edité par RITIMO, ce petit guide fait la synthèse des problèmes engendrés par un tourisme mal contrôlé et propose des alternatives pour voyager sans oublier sa conscience.
Disponible au bibliobus d’Itinéraire Sud

Faut-il croire au développement durable ?

Lundi 30 mars 2009

A Angers, dans le cadre de la semaine du développement durable, une conférence-débat :

Mercredi 1 avril à  18h00
à INHP – AGROCAMPUS OUEST (Amphi Edgar Pisani )
2 rue A. Le Nôtre – Angers (Entrée libre)

Conférence de Gilles ROTILLON – Professeur à l’Université Paris X Nanterre, suivie d’une table ronde avec la participation de :

  • Gérard NUSSMANN (élu de l’Agglomération Angers Loire Métropole, Adjoint au Maire de Beaucouzé)
  • Mickaël POIROUX (Représentant ATTAC 49)
  • Edith EMERAU (Directrice de l’association ALISEE)

Gilles Rotillon est l’auteur de « Faut il croire au développement durable » Editionlivre de gilles rotillon developpement durable l’Harmattan, nov 2008.

Résumé :  Si le développement durable envahit les discours, les dégradations environnementales et les inégalités s’accentuent. Ce livre montre que les solutions qu’on nous propose sont insuffisantes, que le changement de nos modes de production et de consommation ne sera ni facile, ni gratuit. Et comme il ne peut se faire sous la contrainte, il réclame l’adhésion de la population. Les Etats des pays développés ne seraient-ils pas les plus aptes à mettre en oeuvre les politiques indispensables au déclenchement réel d’un processus ?

 

Les actes de l’Université d’été 2008 de la solidarité internationale sont disponibles

Mardi 3 mars 2009

crid visuel site
La dernière Université d’été de la solidarité internationale s’est déroulée à Nantes en juillet 2008. Les actes de l’université, élaborés à partir des comptes-rendus des différents ateliers et modules, sont disponibles en téléchargement sont  sur le site du crid : http://www.crid.asso.fr/IMG/pdf/ActesUniversiteEte2008.pdf

Un document de synthèse de 192 pages, regroupant les 9 modules et 30 ateliers des rencontres.

(suite…)

60 questions 60 réponses sur la dette, le fmi et la banque mondiale

Mardi 17 février 2009

livre cadtm 60 questions 60 reponses dette fmi banque mondialmeNouveauté disponible au bibliobus : une co-édition CADTM et Syllepse.

Le CADTM est le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde.  www.cadtm.org

Six ans après la parution du livre «  50 questions 50 réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale » qui a été traduit en sept langues (anglais, arabe, coréen, espagnol, italien, japonais, portugais), Damien Millet et Eric Toussaint sortent cette version actualisée et complétée qui décrypte le discours officiel sur la dette et envisage les scénarios possibles pour sortir de l’impasse. Ils exposent les différents arguments moraux, politiques, économiques, juridiques, écologiques sur lesquels repose la revendication d’une annulation de la dette publique.
Depuis la crise de la dette qui a éclaté en 1982, malgré leurs innombrables richesses naturelles et humaines, les pays du tiers-monde sont saignés à blanc. Le remboursement d’une dette devenue colossale prive leurs populations de la satisfaction des besoins les plus élémentaires. La dette est devenue un mécanisme très subtil de domination et le moyen d’une nouvelle colonisation. La dernière initiative d’allégement de la dette, lancée en fanfare par le G8 en 2005, ne change pas la donne. Une approche radicalement différente doit être envisagée : l’annulation pure et simple de cette dette, illégitime et largement odieuse.

Ce livre répond à différentes objections. Une fois libérés de leur dette extérieure, les pays ne risquent-ils pas de retomber dans le piège d’un endettement insoutenable ? Les régimes dictatoriaux et corrompus ne vont-ils pas profiter d’une annulation de la dette ? Les contribuables des pays du Nord ne vont-ils pas faire les frais d’une annulation ? Chine, Amérique latine, fonds souverains, fonds vautours, quel rôle pour ces nouveaux acteurs de premier plan ? Le remplacement de la dette publique externe par la dette publique interne constitue-t-il une solution ? Quels liens entre la dette et la crise alimentaire mondiale qui a commencé en 2007-2008 ? Les auteurs montrent que l’annulation de la dette, condition nécessaire mais non suffisante, doit être accompagnée d’autres mesures. Ils posent aussi la question : qui doit à qui ? Ils soutiennent la demande de réparations.

Illustré de graphiques et de tableaux, cet ouvrage montre clairement la responsabilité des promoteurs du néolibéralisme, des institutions financières internationales, des pays industrialisés mais aussi la complicité des dirigeants du Sud.

Chaque chapitre traite d’un thème complet, découpé en questions précises. Les réponses, claires sans être simplistes, sont agrémentées de graphiques et tableaux qui facilitent la compréhension. L’ouvrage constitue donc un instrument pédagogique de grande qualité à la portée de tous et toutes. N’hésitez pas à en user et abuser !

BD : Là où vont nos pères

Dimanche 25 janvier 2009

bd la ou vont nos peres

Là où vont nos pères :
Un homme part,
laissant derrière lui femme, enfant, et sa misère.
Il part avec l’espoir de trouver une vie meilleure dans un pays inconnu, de l’autre côté de l’océan.
Il découvre une ville déconcertante, où absolument tout lui est étranger, du langage aux coutumes.
Avec rien de plus qu’une valise et quelques billets,
il cherche un endroit où vivre, et le moyen de gagner sa vie.
Il est aidé par d’autres étrangers,
chacun ayant son histoire personnelle de lutte et de survie dans un monde de violence, de bouleversement et d’espoir.

bd la ou vont nos peres interieur illustrationCette bd, (Ed. Dargaud 2007)
a reçu
le Prix du meilleur album
Festival de la BD d’Angoulème 2008 :
Un homme arrive dans une étrange contrée et tente de s’habituer à la vie et aux mœurs bizarres des habitants de ce pays. Il a laissé derrière lui femme et enfants pour leur assurer une vie meilleure… Shaun Tan, dessinateur australien né en 1974, traite ici du thème de l’immigration sous une forme métaphorique, convoquant une imagerie fantasmagorique. En résulte une histoire universelle, car tout un chacun pourra s’identifier au parcours de cet homme, à travers les yeux duquel le lecteur vit l’expérience tantôt douloureuse, tantôt enthousiasmante de l’adaptation à une autre culture

Feuilleter des pages de l’album sur le site de l’auteur : http://www.shauntan.net/books/the-arrival.html

Immigration : lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier

Mardi 20 janvier 2009

Mercredi 21 janvier à 20 heures 15 : Conférence  Immigration avec Pierre Henry,  Directeur Général de France Terre D’Asile, auteur du livre : « Immigration : lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier » organisée par France Terre d’Asile 49, dans le cadre des conférences de l’institut municipal d’Angers.
Institut municipal d’Angers, Place St Eloi, Angers.

Immigration Livre Pierre HenryPrésentation de l’éditeur
Dans cette lettre ouverte aux humanistes et aux socialistes, Pierre Henry se livre à un plaidoyer pédagogique, efficace et sans concession en faveur d une vision de l immigration qui allie respect, solidarité et responsabilité. Déserté depuis de nombreuses années par la gauche, le thème de l’immigration est instrumentalisé par la droite avec pour objectifs d attirer les voix des électeurs du Front national, de conquérir le pouvoir et de le conserver. Dans une France en crise d identité et de confiance, l utilisation des peurs s avère dramatique pour l équilibre si fragile de notre cohésion sociale. Le vivre ensemble mérite pourtant mieux que quelques mythes simplificateurs. Mais que dire, que proposer face à un discours dominant tellement simpliste qu’il semble devenu évidence ? Le plus souvent désarmée, la gauche n’a pu opposer à ce populisme que son angélisme ou son adhésion aux discours de sélection et de sécurité qui sont autant de fausses pistes. Cette lettre ouverte déconstruit le discours dominant, explique les termes de l’immigration, relève l’ampleur et la nature des défis qui sont à la source des migrations, indique un chemin. Celui d’un humanisme raisonné, force de proposition, fidèle aux valeurs de respect et de solidarité, sûr de son identité. Tel est le sens du message que Pierre Henry veut transmettre à tous ceux qui partagent ce combat.

Pierre Henry est Directeur général de l’organisation France Terre d’Asile, spécialiste des questions de développement, d’immigration et d’asile.

Coordonnées de France Terre d’Asile à Angers : Rue Guillaume Lekeu 49100 Angers Tel 02 41 88 01 83

Site internet France Terre d’asile : nombreuses actualités, ressources documentaires, video, émissions radio : http://www.france-terre-asile.org/index.php

Les obstacles à « la santé pour tous » ¨Points de vue du Sud

Mercredi 19 novembre 2008

livre les obstacles à la santé pour tousDans le cadre de la semaine de la solidarité internationale 2008 à Angers  : « La Santé un droit pour tous » (rappel programme ici), nous vous proposons la lecture de cet ouvrage paru en Sept 2004 aux Editions Syllepse  Collection Alternatives Sud et disponible au bibliobus : Les obstacles à « la santé pour tous », Points de vue du Sud.

Les auteurs de ce travail collectif nous emmènent aux quatre coins de la planète et abordent le sujet sous ses différents angles.
Sommaire :

  • La problématique à l’échelle planétaire :
  • Bilan de santé du tiers-monde
  • Logiques et pratiques des entreprises pharmaceutiques
  • Brevets et accès aux médicamentsgénériques : le « compromis » de l’OMC
  • Réflexions sur le 25eme anniversaire de la déclaration de l’OMS à Alma-Ata
  • Les « soins de santé primaire » depuis Alma-Ata : propositions pour une revitalisation.
  • Des situations illustratives :
  • Politique et privatisation de la santé en Inde
  • Femmes et santé au Nicaragua
  • Mondialisation et politique de la santé en Corée du Sud
  • « Big Pharma » et la maladie du sommeil en Afrique Centrale.
  • La santé en Afrique subsaharienne, aux Philippines, en Inde, en Argentine et en Equateur : défis et alternatives.

    (suite…)

1234