Archive de la catégorie ‘Femmes’

Exposition : Les grandes résistantes contemporaines

Dimanche 8 mars 2009

taslima nasreen affiche de l'exposition les grandes résistantes contemporaines Du 9 mars au 3 avril, l’Espace Régional accueille l’exposition : « les grandes résistantes contemporaines.  »

Nous n’avons pas encore eu l’occasion de la visiter mais la présentation faite ci dessous nous invite à le faire :

 » L’exposition traite de l’engagement de femmes emblématiques dans le monde : Lucie Aubrac, grande résistante française de la seconde guerre mondiale ; Shirin Ebadi, prix nobel de la paix ; Jody Williams en combat contre les mines antipersonnel ; l’écrivaine Talisma Nasreen, dénonçant l’oppression faite aux femmes au Bangladesh…
Au travers de ce travail photographique (25 photographies de Pierre Yves Ginet) articulé autour du rôle des femmes, sont abordées des questions-clés telles que le respect des minorités, les luttes contre les lois injustes, les combats pour gagner une citoyenneté pleine et entière. [...]
Ici et ailleurs, hier comme aujourd’hui, reconnues ou non, les initiatives de ces femmes convergent toutes vers une seule finalité : un avenir meilleur pour les générations futures.  »
Entrée libre – Jusqu’au 3 avril, le lundi de 14h à 18h, du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h
L’espace régional se situe 22 Rue Béclard à Angers (petite rue reliant la Rue Bressigny à la rue Paul Bert) face à l’espace accueil. Lien vers le site culture conseil régional

22 janvier Conférence Débat « La femme : principal vecteur de transformation sociale »

Jeudi 22 janvier 2009

Jeudi 22 janvier à 20h : Conférence Débat “La femme principal vecteur de transformation sociale » organisée par l’AFBIO, Amicale Franco Burkinabé des Infirmières de l’Ouest avec Avec Olivier Hauville et Béverly Ott, co-fondateurs d’Echoppe, Echange pour l’Organisation et la Promotion des Petits Entrepreneurs.
à la Maison pour Tous de Montplaisir, Rue de l’écriture, Angers. Entrée Libre.  

Intégrer le genre dans les actions de solidarité internationale

Jeudi 22 janvier 2009

Prendre en compte les rapports sociaux entre femmes et hommes, une condition pour un développement durable
Si d’importants progrès sont à l’oeuvre depuis plusieurs décennies, les droits politiques, économiques, sociaux, culturels des femmes et leur autonomie restent l’objet de restrictions dans la plupart des pays. La préoccupation concernant l’égalité des sexes est récente. L’accès à l’espace public, à un travail décent, à un salaire égal, aux responsabilités, à des mandats électifs leur est plus difficile. Elles assument un travail domestique, informel et de lien social non comptabilisé dans les richesses nationales. Les femmes et les enfants sont particulièrement touchés par la pauvreté, les trafics, les violences et les conflits armés.

document genre et action de solidarité internationaleLe dépliant de 8 pages « Intégrer le genre dans les actions de coopération et de solidarité internationale » est une première approche pour sensibiliser à la problématique « genre et développement ». Elaboré en 2006 par Adéquations pour le HCCI et le MAE et réactualisé en 2007, il est destiné aux ONG et institutions françaises de développement. Il est téléchargeable et réactualisé et complété en ligne ici

Prendre en compte les rapports sociaux entre femmes et hommes, une condition pour un développement durable
Si d’importants progrès sont à l’oeuvre depuis plusieurs décennies, les droits politiques, économiques, sociaux, culturels des femmes et leur autonomie restent l’objet de restrictions dans la plupart des pays. La préoccupation concernant l’égalité des sexes est récente. L’accès à l’espace public, à un travail décent, à un salaire égal, aux responsabilités, à des mandats électifs leur est plus difficile. Elles assument un travail domestique, informel et de lien social non comptabilisé dans les richesses nationales. Les femmes et les enfants sont particulièrement touchés par la pauvreté, les trafics, les violences et les conflits armés.

Autres liens :

 

Le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes attribué à un collectif de femmes iraniennes

Mercredi 21 janvier 2009

association femmes iraniennes

Dimanche 11 janvier 2009,  le Prix « Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » 2009 a été attribué  à One million signatures, collectif de femmes iraniennes, pour l’audace et l’originalité de pensée dont témoignent son action, qui vise à dénoncer les lois iraniennes discriminatoires à l’égard des femmes, à travers une campagne militante et avec l’appui d’une pétition dont l’objectif est la mobilisation d’un million de signataires.

En mars 2007, nous vous présentions cette campagne sur notre site : lire ici

Image de prévisualisation YouTube

En remettant cette distinction, le jury du Prix « Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » entend contribuer à mobiliser la solidarité internationale, pour réaffirmer le droit des femmes, garantir la protection de celles qui luttent aujourd’hui au risque de leurs vies, et défendre à leurs côtés les idéaux d’égalité et de paix.

Créé à l’initiative de Julia Kristeva en 2008 à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir (9 janvier 1908), le Prix « Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » récompense l’œuvre et l’action exceptionnelles de femmes et d’hommes qui, dans l’esprit de Simone de Beauvoir, contribuent à promouvoir la liberté des femmes dans le monde.

* Site solidarité avec les féministes en iran : http://iranfeministe.online.fr
* Les axes de la campagne d’ « un million de signatures pour changer les lois discriminatoires envers les femmes en Iran »  lien vers le site de la campagne ici

Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes :

(suite…)

27 novembre : Colloque France Terre d’Asile

Mercredi 26 novembre 2008

Un colloque exceptionnel organisé par France Terre d’Asile dans le cadre du festival du scoop et du journalisme d’Angers 2008 :
Femmes d’ailleurs Luttes et Exils france terre d'asile affiche colloque femmes d'ailleurs Luttes et exils Angers Novembre 2008 Photo thérese bodet

Texte extrait  de la plaquette présentation du colloque :
Sur les 200 millions de migrants que le monde compte aujourd’hui la moitié sont des femmes. La composante féminine des migrations internationales est une problématique incontournable de la protection des migrants.
En tant que principe clef de l’organisation de nos sociétés, le genre a un impact direct sur la détermination des causes et des conséquences des mouvements de personnes aussi bien dans les pays d’origine que dans les pays d’accueil. Les inégalités de genre peuvent déterminer le choix de migration et les conditions de migration, mais aussi la différence de
droits dans le pays d’arrivée.
La migration expose tout individu à une situation de vulnérabilité accrue mais réserve aussi une opportunité potentielle de développement pour l’individu luimême, pour la société d’origine et pour la société d’accueil. Cependant, les femmes sont plus exposées aux inégalités et au risque de subir des violences dans leur parcours de migration.
Le lien entre les questions liées au genre et les mouvements migratoires n’a pas, jusqu’à présent, été suffisamment pris en compte dans l’analyse et la compréhension des phénomènes migratoires et dans les politiques destinées à protéger les migrants.
Cependant, la prise en compte des besoins particuliers des femmes migrantes dans l’action politique ayant trait aux phénomènes migratoires est essentielle à leur protection adéquate et effective.  (Photo de Thérèse Bodet)

Programme :

(suite…)

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Lundi 24 novembre 2008

- A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes :
* lundi 24 novembre à 20h15 aux 400 coups : soirée organisée par Amnesty international . Projection du film « Darling » de Christine Carrière, suivi d’une rencontre avec Moïra Sauvage, responsable de la commission Femmes au sein d’Amnesty International lire ici
* mardi 25 novembre lectures de textes littéraires sur le thème des violences faites aux femmes : 15h00 MPT Montplaisir, 18h00 Café « T’es rock coco (entrée libre et gratuite dans la limite des places dispo)
* mardi 25 novembre 20h30 Théatre L’autre guerre » par les comédiennes de l’association Libre envol à partir de témoignages de femmes à l’IFRAMES 10 Rue Darwin (cvampus Belle Beille), suivi d’un débat avec les comédiennes et associations qui accueillent des femmes victimes de violences.

D’autres rendez vous cette semaine à Angers, mettent les femmes au coeur de l’actualité :

* le festival du scoop :  Femmes … acteurs du siècle

* la rencontre avec Claudie Lesselier mercredi 26 novembre à 18h00 à l’initiative de Femmes dans la Cité, (35 rue Saint Exupéry Angers). Rencontre d’information et d’échanges avec les militants et militantes qui oeuvrent dans le champ de l’immigration. Mme Lesselier, agrégée d’histoire intervient au Colloque de France Terre d’asile  (17/11) sur les femmes migrantes. Militante de longue date, elle mène le combat en faveur des femmes migrantes au Rajfire, à la maison des femmes de Montreuil.

* Jeudi 27 novembre après midi et soirée : colloque France Terre d’Asile dans le cadre du festival du scoop (entrée libre) Femmes d’ailleurs luttes et exils. (voir article précédent)

* enfin , le festival Maghreb Créateur au féminin qui se poursuit jusqu’au 12 décembre : http://kalima49.blogspot.com/

RD Congo Le viol comme arme de guerre

Dimanche 23 novembre 2008

Le viol utilisé par arme de destruction massive  : France 3 de vendredi 21 novembre a diffusé un reportage de 5 minutes sur l’horreur vécue par les femmes en RD du Congo.   sur le site France 3 (aller jusqu’à la 12eme minute du journal)

A voir également un reportage  du CICR  (8 minutes, 2007) . No comment.

 

Exposition : Immigrées, exilées, femmes en lutte…

Samedi 22 novembre 2008

 Une exposition de documents historiques sur le site http://musea.univ-angers.fr/

A partir du début des années 1970 des femmes étrangères, immigrées, exilées, vivant, temporairement ou durablement, en France, ainsi que des femmes se réclamant de l’héritage de l’immigration, ont constitué des groupes ou des associations et pris des initiatives collectives. Ces mouvements se situent au croisement des dynamiques des mouvements de femmes et de celles des mouvements de l’immigration, au carrefour aussi entre les mouvements en France et les luttes dans leur pays d’origine.
  
Claudie Lesselier, dans le cadre du projet « Traces, mémoires, histoire des mouvements de femmes de l’immigration en France » a réalisé une exposition présentant des documents iconographiques (affiches, photographies, couvertures de livres et de bulletins…) retraçant les initiatives de ces femmes en France entre le début des années 1970 et le début des années 1980. Les mots clefs donnent accès à des documents complémentaires et à des notes ; l’exposition comporte aussi une bibliographie et une chronologie.
  
Musea est une initiative de l’Université d’Angers et de l’Université virtuelle des pays de la Loire. Elle présente en ligne des expositions sur l’histoire des femmes et des mouvements de femmes. Profitez en pour consulter l’ensemble du site !
> Traces, mémoires, histoire des mouvements de femmes  de l’immigration en France  http://www.femmes-histoire-immigration.org 

Claude Lesselier sera présente pour une rencontre à l’Espace Femmes , 35 Rue St Exupéry, le 26 novembre à 18h00 et intervient le lendemain lors du Colloque organisé par France Terre d’Asile dans le cadre du festival du Scoop d’Angers

Du 17 au 29 novembre Festival du Scoop et du Journalisme à Angers

Jeudi 20 novembre 2008

festival scoop journalisme angers 2008 afficheLa Femme … acteur du siècle
est le thème de ce 23 ème festival du scoop et du journalisme à Angers.

Expositions, conférences, projection, rencontres. 
Lire tout le programme

A noter tout particulièrement le colloque organisé en partenariat avec France Terre d’Asile : Jeudi 27 novembre

Femmes d’ailleurs : luttes et exils

14h00-16h30 : Femmes d’ailleurs , chemins croisés : Histoire des migrations des femmes, portraits croisés, quelles solutions politiques.

20h00-22h30 : Violences envers les femmes et migrations exploitation et instrumentalisation des femmes, lutte contre les violences faites aux femmes.

 

 

Mali : Femmes contre la guerre

Lundi 2 juin 2008

Voici un nouveau chapitre qui pourrait s’insérer dans le livre Femmes contre la guerre : Carnet d’une correspondante de paix dont nous vous avions parlé en septembre dernier à l’occasion de la journée de la paix : 
L’initiative de paix des femmes maliennes face au conflit qui se développe au Nord Mali.
A lire sur le site de Radio France Internationale, article du 1er juin 2008 :
logo rfiLe Mouvement national des femmes pour la sauvegarde de la paix et de l’unité nationale a organisé le 31 mai à Bamako, une conférence a regroupé plus de mille femmes venues dire leur aversion pour la guerre en condamnant le conflit armé qui ébranle le nord du pays. De confessions religieuses et d’ethnies différentes, elles sont venues de diverses régions du pays et se réclament avant tout Maliennes. Mariam Maïga, fondatrice du mouvement qui a organisé la manifestation revendique un Mali uni et indivisible. La suite sur le site RFI

12

La Tour de Merlin |
leroy vous donne la bien ve... |
ACTEVI ... Touche pas à mo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Area 51'est
| Association D'Char
| BOULEDESUIF