Archive de la catégorie ‘Education’

Libérer les enfants soldats

Vendredi 13 février 2009

Le 12 février 2009 est la Journée mondiale consacrée aux enfants soldats. Mais comme l’explique très bien Pernille Ironside, responsable du programme des groupes vulnérables UNICEF en République Démocratique du Congo, libérer un enfant, le réinsérer dans sa famille et dans la société, ne se fait pas en un jour ou une année. il s’agit d’un travail de longue haleine, actions quotidiennes menées sur place par les ONG et action de playdoyer au niveau international pour que le droit des enfants à vivre en paix soit respecté.

La Convention internationale des droits de l’enfant interdit l’utilisation des enfants comme soldats.  250 000 d’entre eux sont encore aux mains des forces et groupes armés dans le monde. Mais depuis la signature des engagements de Paris en 2007 de plus en plus de pays font pression pour libérer les enfants de la guerre.  Lire la totalité du dossier sur le site de l’UNICEF

Témoignage d’ Ismaël Beah, ex-enfant soldat sierra leonais, devenu ambassadeur de l’Unicef :
http://www.dailymotion.com/video/x1dtyx
Au bibliobus : les petits soldats roman ado syrosDans la collection « J’accuse », chez Syros, un roman fiction/reportage de Reine-Marguerite Bayle, paru en 2003 :
« Les petits soldats, quand les enfants reviennent de la guerre.  »
Résumé :  Hawa a douze ans lorsqu’elle quitte son petit village du sud de la Sierra Leone pour la capitale Freetown. Le 25 mai 1997, la capitale est assiégée par une  » armée populaire « . La population civile est massacrée. Commence alors pour Hawa une vie quotidienne faite de souffrance et de violence où elle tente, malgré tout, de survivre. En 1999, un accord de paix est signé et les combattants sont désarmés. Cette même année, l’UNICEF est chargé d’accueillir des enfants-soldats et de les réinsérer dans une vie sociale la plus  » normale  » possible. Hawa est recrutée pour s’occuper d’un groupe de sept enfants. Elle tente de les sortir de cette violence dont ils ont été les victimes mais, – bien souvent aussi, les auteurs. L’héroïne raconte alors son long combat afin qu’un jour Moussa, Kadiatou, Michael et les autres enfants-soldats de Sierra Leone puissent enfin retrouver un peu de leur innocence

France 3  JT du 3 Février 2009 :  A la Cour Pénale Internationale de La Haye, se déroule actuellement le procès sur l’enrolement des enfants soldats en RDC. Au banc des accusés : Thomas Lubanga, un ancien milicien « recruteur d’enfants » en RDC.
http://www.dailymotion.com/video/x8c1tn

On va où le monde ?

Jeudi 5 février 2009

exposition angers rue du mondeLes Editions Rue du Monde, à Itineraire Sud, on ne s’en cache pas, on est plus que fan!
Alors quand la ville d’Angers, installe salle chemellier, une exposition préparée par Rue du Monde, on ne peut que vous inviter à y emmener vos enfants !
L’exposition « On va où le monde ? » propose de sensibiliser les enfants à leur place dans le monde, de les ouvrir aux autres, leurs frères humains, quelles que soient leur origine, leur couleur et leur culture.

Exposition On va où le monde
salle Chemellier Angers, près de l’hotel de Ville)
du 5 février  au 29 mars
tous les jours de 11h00 à 18h00 . entrée libre

Communiqué de presse de la ville d’angers

 

La lettre : Eduquer à la non violence et à la paix

Lundi 19 janvier 2009

logo coordination de la decennie pour la promotion culture de la paix

La Coordination française pour la Décennie est une association loi 1901 créée afin de promouvoir la Décennie internationale pour la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix en France. Elle regroupe des associations qui souhaitent se coordonner pour contribuer à promouvoir la culture de la paix et de la non-violence. (art. 2 de ses statuts).

L’ambition de l’association est de favoriser le passage d’une culture de la violence à une culture de la non-violence, pour le bien des enfants et des adolescents du monde entier. Cette ambition est détaillée dans sa charte éthique.
Elle réunit près de 60 associations membres, compte une dizaine de coordinations locales et a reçu le soutien de plus de 130 personnalités membres de son Comité de parrainage. Elle est membre de la Coordination internationale pour la Décennie. Elle participe au groupe de travail de la Commission française pour l’Unesco
Parmi ses nombreux objectifs, elle veut en particulier favoriser l’éducation à la non-violence et à la paix dans l’enseignement et dans la société.

Site internet : http://www.decennie.org

lettre eduquer à la non violence et à la paix

La Coordination de la Décennie propose une  publication sur l’éducation à la non-violence et à la paix : La lettre Eduquer à la non-violence et à la paix. Cette lettre parait quatre fois par an et chaque numéro illustre des compétences développées dans le cadre de l’éducation à la non-violence et à la paix par des récits d’expériences, des analyses, des ressources et des fiches pédagogiques.
Pour chaque numéro, chacun peut envoyer sa contribution à travers son témoignage, une fiche pédagogique ou des ressources. Les thèmes suivants sont : les conflits, la communication, les règles.

A Télécharger sur le site :http://www.decennie.org/links.php?op=viewslink&sid=183

La Coordination a également lancé le réseau Ecole et non violence : Sur le site www.ecole-nonviolence.org , vous trouverez également fiches pédagogiques, forum de discussion, point de vue d’expert, …

reseau ecole non violence

04/02 : L’éducation un droit pour les femmes, aussi !

Mardi 29 janvier 2008

L’AFBIO vous invite le lundi 4 février à 20h00 à une soirée-débat autour du film “Bintou” réalisé par un cinéaste Burkinabé : “une mère se bat pour envoyer sa fille à l’école”.

Des femmes du Burkina-Faso relèvent le défi de l’UNESCO : “l’éducation, un droit pour tous“. Pour les aider dans leur combat, venez nombreux à la Maison Pour Tous de Monplaisir, 1 rue de l’écriture à Angers.

L’Amicale Franco-Burkinabé des Infirmières de l’Ouest (AFBIO) répond depuis douze ans aux demandes de soutien de femmes Burkinabé pour des actions pensées et réalisées par elles-même. Dans cet esprit de partenariat et d’échanges mutuels, l’AFBIO travaille avec un groupement de femmes de Kyon, près de Koudougou, pour l’alphabétisation, la couture, la gestion et l’acquisition d’un moulin à grains.

L’AFBIO est membre de la CASI49 Coordination des Associations de Solidarité Internationale du Maine et Loire. contact

Extrait du rapport 2008  de suivi de l’UNESCO : L’éducation un droit pour tous.

Selon le Rapport, les gouvernements négligent également l’alphabétisation des adultes : dans le monde, 774 millions d’adultes – soit près d’1 sur 5 – sont dépourvus de compétences minimales en matière d’alphabétisme. Plus des trois quarts d’entre eux vivent dans 15 pays seulement. L’alphabétisation des femmes joue un grand rôle en matière d’éducation et de santé des enfants. Mais les femmes représentent toujours 64 % de la population adulte analphabète dans le monde. Selon les prévisions fondées sur les tendances actuelles, 72 pays sur 101 ne parviendront pas à réduire de moitié leur taux d’analphabétisme des adultes d’ici à 2015

12