Archive de la catégorie ‘Droits humains’

Etudiant mauritanien expulsé, Appel à rassemblement mercredi 17 mars 2010

Samedi 6 mars 2010

Un étudiant en L3 Maths-éco-finance a été arrêté mercredi dernier, placé en rétention et expulsé aujourd’hui malgré l’intervention très active du directeur de l’UFR Sciences et du président de l’Université.

Cet étudiant voulait simplement passer ses examens, notamment de rattrapage jeudi et vendredi. Il voulait avoir sa licence et rentrer chez lui, en Mauritanie.  Lire Ouest France

Le Rassemblement devant la préfecture prévu mercredi 10 mars à 17h30.est reporté au 17Mars


Que fait l’armée française en Afrique ?

Jeudi 4 mars 2010

Que fait l'armée française en Afrique sinon etre le bras armé du néocolonialisme ? Paru le 25 février 2010, un dossier de 4 pages, sur la présence de l’armée française en Afrique, rédigé par l’association Survie.

Héritage d’un passé colonial proche, la France joue encore aujourd’hui un rôle de puissance militaire en Afrique. Elle a d’ailleurs été longtemps la seule puissance à posséder sur ce continent des bases militaires permanentes et à y maintenir près de 10 000 soldats cantonnés ou en opération. La France est en outre liée avec plusieurs États africains par des accords militaires de coopération ou de défense, ces derniers justifiant au plan juridique les interventions armées de la France dans ses anciennes colonies. Alors que ces ingérences manifestes (présentées comme des gages de sécurité et de stabilité pour le continent) sont désormaislargement documentées et de plus en plus contestées en Afrique, les autorités françaises ont entrepris depuis quelques annéesde réformer l’image de la présence militaire française sur le continent. Mais si celle-ci se veut plus moderne, les traditions demeurent. Lire la suite et télécharger le dossier sur le site www.survie.org

Le Sud mérite mieux que des clichés

Dimanche 28 février 2010

L’association CCFD Terre solidaire lance depuis le 24 février 2010, une nouvelle campagne.
Des messages que vous allez voir s’afficher sur les murs, dans les gares et dans les magazines.

  • Ce n’est pas une mère dans la détresse, c’est une femme qui alphabétise les enfants de Bogota
  • Ce n’est pas un cul de jatte de Calcutta, c’est un défenseur des droits des intouchables.
  • Ce n’est pas un Africain miséreux, c’est un créateur d’entreprise
  • Ce n’est pas une enfant des rues de Sao paolo, c’est une jeune femme qui a crée une coopérative

Cette campagne invite à voir le Sud autrement et à dépasser nos stéréotypes à travers une création optimiste et originale.

CCFD Terre Solidaire affiches 2010
Voir les vidéos témoignages Ils agissent Ils racontent

Une campagne qui va faire du bien à la solidarité internationale. il est effectivement grand temps de sortir des clichés !

RESF49 : Appel à rassemblement pour Aïna, lundi 15 février 14 h00

Dimanche 14 février 2010

A Angers, Aïna,15 ans , jeune daghestanaise a été expulsée, mardi soir vers la Pologne, à 3 jours des vacances scolaires.

A 15h30, elle remplissait son dossier d’entrée en seconde, à 3h du matin, elle était dans un avion avec sa mère , son frère et sa soeur!
Elle n’a eu que le temps d’appeler ,en larmes, vers 21h, une camarade de sa classe pour lui dire qu’on allait l’expulser.

Jeudi, un rassemblement devant le collège Jean Monnet  à Angers a réuni 100 personnes . Des camarades d’Aïna avaient fait une banderole et ont fait signé une pétition pour demander son retour et dire leur ras-le -bol de ces expulsions. voir l’article Ouest France

Nous ne pouvons accepter une telle violence faite à des enfants en France.Alors, si la Prefecture compte sur les vacances scolaires pour éviter toute mobilisation, montrons-lui qu’il n’en est rien et que nous serons nombreux :

lundi 15 Février 2009 à 14h

devant la prefecture d’Angers !

Egalement : Pétition en ligne créée par les camarades d’Aïna : à signer ici

Merci de faire tourner ce message dans vos réseaux et de nous informer si vous voulez associer votre organisation, syndicat ou parti.
Pour RESF 49,

Angers : le collectif Ethique sur Etiquette redémarre

Dimanche 7 février 2010

logo Collectif Ethique sur EthiquetteLe collectif Ethique sur l’Etiquette redémarre. Oxfam-France et CCFD-Terre Solidaire vous invitent à une réunion:

Lundi 8 février à 18h
à la bourse du travail à Angers
salle R36 à la CFDT
pour constituer ce collectif.

Infos sur la charte et les actions : le site Ethique sur l’Etiquette

Contact pour les deux organisations :
Colette Brouard 02 41 57 01 24 et Michel Métayer 02 41 47 15 87

 

APPEL À PROJETS – Forum Social et Environnemental sur la ruralité

Dimanche 7 février 2010

Appel à Projet : Venez nous rejoindre pour créer et faire vivre avec nous
le Forum Social et environnemental de Montreuil Bellay
les 11, 12 et 13 juin 2010

De quoi s’agit-il ?
Faire vivre pendant 3 jours, sur le site du lycée agricole de Montreuil, un espace d’échange d’idées, de pratiques, de savoirs, d’émotions sur le thème « RURALITÉ ».

Réunion de préparation : Lundi 8 février, 20h30
Une réunion plénière pour continuer à préparer l’organisation (intervenants, budget, etc).
>
Au lycée agricole de Montreuil-Bellay
> Covoiturage d’Angers : RDV 19h15 sur le parking de Géant la Roseraie (départ 19h30)

(suite…)

Appel à mobilisation : Non à un camp d’internement au Mesnil Amelot

Samedi 6 février 2010

Appel de la CIMADE :

Non au camp d'internement du Mesnil Amelot 2 centre de rétention

FUTUR CENTRE DE RETENTION DU MESNIL-AMELOT: NON A L’OUVERTURE D’UN CAMP D’INTERNEMENT DES ETRANGERS !

La construction du nouveau centre de rétention du Mesnil-Amelot (77) est quasiment achevée. L’ouverture est prévue dans quelques semaines. Avec 240 places de rétention, ce centre sera le plus grand de France. Il s’ajoutera au premier centre de rétention du Mesnil-Amelot de 140 places.

L’entrée en fonction de ce véritable camp marque une nouvelle étape de ce que les associations de défense des droits des migrants ont qualifié depuis 2004 d’industrialisation de la rétention. D’exceptionnel, l’enfermement des personnes en situation irrégulière devient peu à peu un mode de gestion des populations migrantes.

Le centre de rétention comptera 240 places dont 40 places réservées aux familles. Il est
organisé en 6 unités de vie de 40 places autour de deux bâtiments administratifs jumeaux eux-mêmes reliés par une passerelle de commandement. Une double enceinte grillagée et barbelée entoure l’ensemble du camp. Des dizaines de caméras, des détecteurs de mouvements s’ajoutent à cet univers carcéral.

Présenté par l’Administration comme constituant deux centres de rétention il n’y a pas de doutes sur le fait que l’ensemble fonctionnera comme un seul centre de rétention en contradiction avec la réglementation. L’article R 553-3 du CESEDA limite à 140 places la capacité maximale d’un centre de rétention. Comme pour le centre de rétention de Vincennes, l’Administration utilise la fiction de deux centres de rétention côte à côte pour contourner cette interdiction.

Dans ce nouveau camp, les effets combinés du nombre de retenus, de la division en  » modules de vie « , des difficultés de circulation des retenus, limiteront considérablement la possibilité pour la société civile de connaître la réalité du fonctionnement d’un tel centre.

Dans ces conditions, la possibilité pour les étrangers d’exercer leurs droits et de bénéficier d’une véritable aide juridique est très limitée. Dans un avenir proche, les audiences du juge des libertés et de la détention (TGI de Meaux) auront lieu dans deux salles intégrées à un ensemble de bureaux de police attenant au camp. Ce juge sera compétent pour statuer sur la situation des retenus des centres du Mesnil-Amelot, c’est-à-dire 380 personnes. La masse de  » dossiers  » à traiter conduira à un traitement très rapide et superficiel de la situation de chacun.
C’est une véritable justice d’exception pour les étrangers qui s’organise.

Un centre de 240 places représente une moyenne de 40 arrivées par jour (c’est par exemple ce qui était le cas à Vincennes avant l’incendie du 22 juin 2008). Cet univers est celui de l’anonymat, de la déshumanisation des personnes. Comme la situation de Vincennes l’a montré le non-droit, les violences, les auto-mutilations et les tentatives de suicide seront, encore plus qu’ailleurs, le résultat quotidien de cet internement.

Les associations signataires dénoncent cette criminalisation des migrants et s’opposent à l’ouverture de ce camp. Elles appellent les citoyens, les élus à se mobiliser contre l’internement administratif des étrangers.

Plus d’infos et  signer la pétition c’est ici

samedi 16 janvier : Manifestation Soutien aux demandeurs d’asile et aux inculpés de Vincennes

Vendredi 15 janvier 2010

Manifestation à l’appel du Collectif de Soutien aux Sans Papiers CSSP49 :
En solidarité avec les demandeurs d’asile en lutte,
En solidarité avec les inculpés de Vincennes,

MANIFESTATION SAMEDI 16 JANVIER A 15H DEVANT LA PREFECTURE

Les sans-papiers enfermés à Vincennes se sont révoltés !
Les inculpés ont maintenant besoin de notre soutien !

Le centre de rétention administrative de Vincennes était la plus grande prison pour sans-papiers de France. Le 21 juin 2008, un retenu qui avait réclamé en vain ses médicaments y mourait. Le lendemain 22 juin, les retenus organisèrent une marche silencieuse qui fut fortement réprimée. Au cours de la révolte qui s’ensuivit, la prison est partie en fumée.
Dix personnes sont à ce jour poursuivies et passeront en procès à Paris les 25, 26, et 27 janvier. Ils risquent des années de prison pour d’être attaqué à la logique mortifère de l’enfermement, des expulsions et des frontières.

A Angers, la lutte des demandeurs d’asile continue !

A l’heure où certains tentent de légitimer le débat nauséabond sur l’identité nationale en invoquant de grands principes universels, à Angers, la notion de droit est devenue une abstraction pour des dizaines (centaines ?) de personnes migrantes.
Le droit d’asile ? le droit au logement ? le droit à la santé ? les droits de l’enfant ?
L’Etat les piétine ici comme ailleurs allègrement.

Plus de place au 115, plus de place en CADA, pas d’Aide sociale à l’enfance, Espace accueil « saturé »…
Nous ne sommes pas là pour gérer la pénurie organisée par l’Etat !
L’Etat doit remplir ses obligations !

Plus de 150 demandeurs d’asile (sans compter ceux, peut-être autant, qui sont hébergés par des particuliers) ainsi que des Rroms roumains occupent désormais trois squats. Célibataires ou en famille (y compris des femmes enceintes), ils ne reçoivent aucune prise en charge et vivent depuis plusieurs mois sans aucune ressources, au mépris des engagements constitutionnels de l’Etat, tant en matière de protection de l’enfance que du respect du droit d’asile.

Espace Accueil délivrant des adresses au compte-goutte, la plupart des demandeurs d’asile ne peuvent même pas commencer leurs démarches. Exposés à des contrôles au faciès qui se multiplient ils risquent alors le placement en rétention avec expulsion à la clef.
D’autres se voient refuser leur prise d’empreintes en préfecture, jugées illisibles par une machine qui ne connaît apparemment rien aux effets des travaux manuels sur les doigts…
D’autres encore sont forcés à retourner en Grèce (Dublin II) pour demander l’asile, quand le taux de refus des demandes d’asile y est de… 99,9% !

Solidaires de tous les sans-toits, nous exigeons un logement digne pour tous !
Solidaires de tous ceux qui se battent pour pouvoir mener une vie libre là où ils l’entendent, nous exigeons la liberté de circulation et d’installation pour tous et toutes !

Refusons ensemble samedi ce monde où des millions de vies sont suspendues à des bouts de papiers !

Le CCSP 49.

Histoires d’OGM et bien plus

Lundi 4 janvier 2010

Plusieurs informations à propos d’OGM

angers faucheurs volontaires*** Ce lundi 4 janvier : Faucheurs volontaires. 3ème procès de la série pour refus de prélèvement ADN, pour Denis, faucheur volontaire. Rendez-vous de soutien  à 12h, Place leclerc à Angers pour un moment de soutien convivial, avec restauration sur place !!! 14h: entrée au tribunal ! infos sur le site du collectif de soutien aux faucheurs volontaires 49 : http://csfv49.over-blog.com/

 

le monde selon monsanto*** Ce mardi 5 janvier 2010, sur ARTE, à 22h20 , Rediffusion du documentaire : Le Monde selon Monsanto
Mme Robin qui est une journaliste de renom, lauréate du prix Albert-Londres (1995), a mené une enquête sur « Monsanto le leader mondial des OGM mais aussi l’une des entreprises les plus controversées de l’histoire industrielle avec la production de PCB (pyralène), d’herbicides dévastateurs (comme l’agent orange pendant la guerre du Vietnam) ou de l’hormone de croissance bovine (interdite en Europe) ».

voir aussi notre précédent article sur le documentaire et le livre : Le monde selon Monsanto

Interview de Marie Monique Robin sur le site d’Arte TV : Après un an et demi, plus de 500 posts et environ 340 000 visites, Marie-Monique Robin, bloggeuse acharnée, revient sur le phénomène du film-livre « Le Monde selon Monsanto » et fait avec nous le bilan d’une enquête plusieurs fois récompensée, qui a fait le tour du monde .lire la suite

bd la guerre des ogm*** A lire pour comprendre tout simplement : une BD sur les OGM :  La guerre des OGM (ED. Delcourt, sept 2009)
Résumé de l’album : OGM. Trois lettres qui ne laissent personne indifférent… Alors, que sont exactement les Organismes Génétiquement Modifiés ? Pourquoi et comment, partout à travers le monde, des hommes et des femmes se battent contre ceux qui veulent les imposer ? Et qu’en est-il de la France ? Pour la première fois, une bande dessinée répond à toutes ces questions.

logo criigen

*** A consulter pour s’informer de façon indépendante : le site du CRIIGEN : Comité de Recherche et d’Information Indépendant sur le Génie Génétique

Copenhague : l’actualité en direct du sommet climat

Vendredi 18 décembre 2009

Suivi l’actualité en direct grace au site nouveaux medias

copenhague en direct nouveau media on line

12345...13