Appel RESF49 : Rassemblement mercredi 10 mars 16h00

Rassemblement Mercredi 10 mars à 16 h00
Conseil Général (Place Michel Debré) ANGERS
Pour exiger :

  • Le respect des annonces publiques du Président du Conseil Général,
  • Un hébergement adapté pour les familles étrangères qui sortent des CADA (Angers, Cholet, Saumur…)
  • La gestion des situations des familles par les services sociaux de proximité.

Quand elles sont contraintes de sortir des Centres d’Accueil des Demandeurs d’Asile, les familles étrangères peuvent solliciter le réexamen de leur situation si elles peuvent se prévaloir d’un élément nouveau et ainsi déposer un recours.
Dans ce cas, le Président du Conseil Général annonçait publiquement au mois de décembre dernier le maintien des aides (hébergement et allocation pour les enfants*) quand les recours ne sont pas épuisés.

Cette décision redonnait espoir aux familles concernées qui voyaient s’éloigner la crainte d’être jetées à la rue.

Le président du Conseil général a-t-il voulu bluffer l’opinion publique ?

A ce jour, malgré différents courriers adressés au Conseil Général visant à actualiser la liste des familles, différentes démarches, les annonces n’ont pas été suivies d’effet: une dame enceinte chargée d’un enfant est toujours dans l’attente d’une réponse, une famille voit son hébergement non pris en compte en décembre et depuis le 8 janvier, une autre depuis le 28 février. Toutes ont pourtant déposé un recours et sont dans l’attente d’une décision.

Il faut en finir avec les hébergements coûteux et inadaptés. La chambre d’hôtel (2000 € par mois) est coûteuse et inadaptée (pas de cuisine, ni de possibilité de laver le linge…). Il faut créer là où les besoins existent des parcs raisonnés d’appartements (un type 4 –HLM : 600 € environ)

Enfin, il faut que les familles puissent être gérées par les services sociaux de proximité plus facilement réactifs.

MERCREDI 10 MARS à 16 h, soyons nombreux(ses) devant le Conseil Général pour faire entendre nos exigences dans l’intérêt des familles étrangères et de leurs enfants

Laisser un commentaire