Ahmad l’Afghan , par Zoé Varier

Zoé Varier vient de consacrer 2 vendredi de son émission Nous autres sur France Inter à Ahmad. Deux heures à la façon Zoé Varier, une qualité toujours aussi agréable à écouter.

Un an et demi pour arriver jusqu’à Paris. Ahmad est Afghan, il a 25 ans, il est né dans la banlieue de Kaboul en 1984.

Ahmad est encore jeune et pourtant sa vie, à elle seule, raconte l’histoire de son pays.

Il est né sous le régime du Président Nadjibullah, mis en place par les soviétiques, il était encore un enfant quand la guerre civile a débuté en 1992, en 1996 il a vu l’arrivée des Talibans dans Kaboul, et quand les premières frappes des forces de la coalition ont commencé en 2001, il était encore là, à Kaboul, et il n’était qu’un adolescent.

Ahmad vient d’une famille de lettrés, son père a travaillé toute sa vie au ministère de l’éducation. C’était un homme très respecté. Pendant toutes ces années de guerre c’est lui qui a instruit ses enfants.

Ahmad a donc fait des études, il a un diplôme d’anglais et en 2006 Ahmad est devenu interprète des forces de la coalition, même s’il avait honte de faire ce travail, c’était le seul moyen de subvenir aux besoins de sa famille. Le salaire de misère de son père n’y suffisait plus. C’est à partir de ce moment là que la vie d’Ahmad et de sa famille a basculé. Considéré comme un traitre par le reste de la population, Ahmad a dû cacher ce qu’il faisait. Personne ne devait le savoir, sinon c’était la mort assurée.

Jusqu’au jour où cela s’est su.

Ahmad n’aime pas parler de ça. Il est encore tiraillé, mal à l’aise, et puis c’est à cause de ce travail que sa vie et celle de sa famille a basculé. Parce ce qu’un jour évidement ça s’est su qu’il était interprète pour les forces de la coalition, alors Ahmad a été menacé de mort, son père a été kidnappé, et certainement assassiné, parce qu’il n’est plus jamais réapparu depuis cette nuit de janvier 2008 où l’on est venu le chercher. Ahmad a demandé protection aux forces de la coalition, mais la procédure pour obtenir un visa pour se réfugier aux Etats Unis c’est 8 mois d’attente. Impossible d’attendre aussi longtemps. Alors on lui a proposé un permis pour acheter une arme, mais un pistolet face à un groupe de talibans ça ne sert à rien.

Alors Ahmad est parti, il a décidé de fuir l’Afghanistan, pour venir en Europe, peu importe où exactement mais en Europe. C’était en janvier 2008, quelques jours seulement après la disparition de son père. Ahmad a pris avec lui toutes ces économies, et des amis lui prêté ce qu’il lui manquait pour payer le voyage.

15 000 dollars pour arriver jusqu’à Paris.

15 000 dollars et 17 mois.

Les 2 émissions sont en écoute en archive pendant 120 jours sur le site de France inter

 

Laisser un commentaire