Calais,destruction de la jungle : communiqué de l’association Salam

Calais le 3 octobre 2009, Après la destruction de la jungle des afghansAssociation Salam Solidarité Migrants Calais

suivie d’un petit retour accompagné en exclusivité avec une équipe de TF1, le ministre a aujourd’hui honoré Calais d’une 3ème visite.

La révolution de 1789 n’a rien changé. Monsieur BESSON a sa cour et sa nuée de photographes, de journalistes qui le suivent. Démocratie vous avez dit démocratie ? Un petit tour devant les maisons des éclusiers qui étaient détruites ce matin grâce à l’accord du conseil régional, un petit tour devant la tente qui servait d’abri aux Soudanais et hop le programme est bouclé. Qu’a t il vu ou plutôt que n’a t il pas vu ?

Il n’a pas rencontré les afghans qui sont revenus des centres de rétention de Lyon, Marseille, Nîmes, Toulouse, Rennes, Vincennes, Maisnil Amelot… Il n’a pas non plus parlé avec les mineurs qui sont dans les rues, sous les ponts, disséminés dans Calais.

Hier, il était à Senlis. Des mineurs y sont dans un foyer d’adultes. Ce n’est pas leur place ils devraient être dans des foyers pour jeunes et accueillis dans des familles d’accueil. Combien accepteront de rester en France ?

Tous les soirs, nous essayons d’avoir un hébergement pour plusieurs afghans et africains qui n’en peuvent plus de traîner dans Calais, d’être sans arrêt harcelés par les forces de l’ordre. Nous appelons le 115. Pas de place. Du moins il y a des places mais comme l’a dit une personne du foyer Bethel à Calais : « la sous préfecture nous a donné des instructions pour ne pas accepter des personnes sans papiers. » Une question nous a également fort étonnés venant de l’interlocutrice du 115 : « quel projet à ce monsieur ? » Je ne pense pas que les SDF français pour être pris en charge doivent avoir un projet…

Un jeune afghan qui est revenu après avoir fugué d’un foyer nous a a dit. ‘ » In Afghanistan Papa et Maman sont morts. Quand les policiers m’ont emmené vers un foyer quand la jungle a été détruite, l’un d’entre eux m’a giflé. Pourquoi ? Je n’avais rien fait de mal je te jure ». Que lui répondre ? Comment un gosse de 15 ans peut il envisager de rester en France quand il est maltraité de cette façon. Monsieur BESSON peut continuer son cirque, visiter autant de tentes, de maisons détruites qu’il lui plaira, la réalité le rejoindra bien vite. Les migrants reviendront tous et comme un afghan m’a dit l’autre soir : « tu sais mamy ils ont peut être détruit la jungle, mais ils n’ont pas détruit les afghans… ».

En rendant les migrants encore plus vulnérables il les jette encore plus dans les mains des passeurs. Lui qui affirme vouloir démanteler tous les réseaux mafieux. C’est vrai qu’annoncer avec moultes précisions la destruction des jungles est surement la meilleure façon d’arrêter les passeurs !!!

Madame le Maire de Calais s’est félicitée que le « problème avait été déplacé ». Effectivement, Madame, le « problème » est sous les fenêtres de l’hôtel de ville à quelques pas du beffroi…

Le préfet s’insurge contre un canular de Canal Plus qui mettait en scène de faux migrants. Nous aimerions qu’il puisse aussi s’indigner quand nos amis migrants sont expulsés des jungles, à coups de rangers, de matraques, en les tirant par les pieds en les humiliant, en les « triant » les mineurs d’un côté, les majeurs de l’autre, quand nos amis sont poursuivis, harcelés, gazés, menacés. Hier matin au Tribunal de Coquelles le même préfet a demandé le renvoi vers l’Afghanistan pour 2 prisonniers. Mais l’Afghanistan bien sur est pacifié n’est -il pas vrai ???

L’association Salam à Calais www.associationsalam.org

 » Soutenons Aidons Luttons Agissons pour les Migrants t les Pays en difficulté »

LES OBJECTIFS DE SALAM :
- Apporter une aide humanitaire aux migrants (soins, hygiène, nourriture, vêtements)
- Renseigner et soutenir dans leurs démarches administratives les demandeurs d’asile
- Informer et sensibiliser l’opinion publique sur la situation des migrants sur le Calaisis
- Combattre toutes les formes de racisme et de discrimination
- Mener des actions en faveur des populations de pays en difficultés
- Soutenir juridiquement les membres de l’association

Pour plus d’informations sur la situation à Calais, voir aussi notre page Calais no comment

Calais, Angers, en France et en Europe, l’accueil des migrants ne respecte pas le droit d’asile. voir précédent article

Laisser un commentaire