Le Taser dans les rues d’Angers : Intervention du groupe 100 d’Amnesty

Samedi 27 juin 2009 après midi, dans les rues piétonnes d’Angers, vous serez peut être interpellé par une scène … étonnante … il s’agit d’une intervention citoyenne à l’initiative d’Amnesty groupe 100 avec l’aide de la compagnie Gaïa

Les pistolets Taser® sont des armes à induction électrique capables d’envoyer des décharges électriques de 50.000 volts qui paralysent instantanément les personnes touchées.

Dans un nouveau rapport publié le 16 décembre 2008, Amnesty International demande aux gouvernements de restreindre l’utilisation des pistolets de type Taser aux situations mettant la vie en danger, ou bien de suspendre leur usage. En effet les affirmations des industriels selon lesquelles les pistolets incapacitants sont des armes sans danger et non meurtrières ne résistent pas à un examen sérieux. Pendant la période allant de juin 2001 à août 2008, 334 personnes sont mortes, aux Etats-Unis, après utilisation contre elles du pistolet à impulsion électrique, dont une très grande majorité de Taser. (Voir liste des 334 cas connus ci-dessous).
Bien que ces décès aient généralement été attribués à des facteurs comme la prise de drogue, les experts médicaux et les coroners ayant examiné les défunts ont conclu que les décharges infligées au moyen d’un Taser avaient entraîné ou précipité la mort d’au moins 50 personnes.
Le rapport, qui s’appuie notamment sur les résultats d’une centaine d’autopsies aux Etats-Unis, relève qu’environ 90% des personnes décédées après avoir été « tasérisées » n’étaient pas armées et ne semblaient pas représenter une menace grave pour quiconque.

voir le site d’Amnesty sur le sujet du Taser

Laisser un commentaire