Des serres solaires au Ladakh

Lu sur le site de l’association www.terrevivante.org 5/06/2009 – Développé au Ladakh depuis 2002, le projet de serres solaires de l’association Geres (Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités) a été sélectionné aux Ashden Awards parmi les six meilleurs programmes internationaux développant des solutions innovantes contre la pauvreté et les changements climatiques. Dans l’Himalaya indien où les populations vivent en majorité sous le seuil de pauvreté et sous un climat d’altitude froid et rigoureux (-30°C en hiver), les serres solaires se sont avérées être un vecteur de développement très efficace : faciles à construire, elles génèrent des aliments en autosuffisance et des revenus supérieurs à leurs propriétaires et utilisateurs, tout au long de l’année.

600 familles ont déjà utilisé ces serres solaires, 50 maçons locaux ont été formés aux techniques de construction et la consommation de légumes frais a ainsi été multipliée par 7. Deux modèles de serres bioclimatiques ont été développées en partenariat avec des ONG locales, en plein champ ou accolées au mur des maisons. Elles se composent de 2 parties principales : au nord, un abri en maçonnerie lourde et au sud, une surface de captation (en verre ou en film polyéthylène transparent et résistant aux UV). Sur les trois côtés et le toit, les fenêtres d’aération maintiennent une ventilation indispensable aux cultures. Aujourd’hui, 8 expatriés du GERES travaillent au développement de ce programme dans une plus vaste région : Ladakh, Afghanistan, Tibet et Tadjikistan. Plus de 2 000 familles sont concernées. A long terme, l’objectif est de valoriser ce travail pour constituer les bases de politiques locales de développement menées par les institutions publiques.

Antoine Bosse-Platière

voir http://geres.free.fr/fr/enr-mde/bioclim.php?art=016

NB : le site  www.geres.eu  est en reconstruction

Laisser un commentaire