04/02 : L’éducation un droit pour les femmes, aussi !

L’AFBIO vous invite le lundi 4 février à 20h00 à une soirée-débat autour du film “Bintou” réalisé par un cinéaste Burkinabé : “une mère se bat pour envoyer sa fille à l’école”.

Des femmes du Burkina-Faso relèvent le défi de l’UNESCO : “l’éducation, un droit pour tous“. Pour les aider dans leur combat, venez nombreux à la Maison Pour Tous de Monplaisir, 1 rue de l’écriture à Angers.

L’Amicale Franco-Burkinabé des Infirmières de l’Ouest (AFBIO) répond depuis douze ans aux demandes de soutien de femmes Burkinabé pour des actions pensées et réalisées par elles-même. Dans cet esprit de partenariat et d’échanges mutuels, l’AFBIO travaille avec un groupement de femmes de Kyon, près de Koudougou, pour l’alphabétisation, la couture, la gestion et l’acquisition d’un moulin à grains.

L’AFBIO est membre de la CASI49 Coordination des Associations de Solidarité Internationale du Maine et Loire. contact

Extrait du rapport 2008  de suivi de l’UNESCO : L’éducation un droit pour tous.

Selon le Rapport, les gouvernements négligent également l’alphabétisation des adultes : dans le monde, 774 millions d’adultes – soit près d’1 sur 5 – sont dépourvus de compétences minimales en matière d’alphabétisme. Plus des trois quarts d’entre eux vivent dans 15 pays seulement. L’alphabétisation des femmes joue un grand rôle en matière d’éducation et de santé des enfants. Mais les femmes représentent toujours 64 % de la population adulte analphabète dans le monde. Selon les prévisions fondées sur les tendances actuelles, 72 pays sur 101 ne parviendront pas à réduire de moitié leur taux d’analphabétisme des adultes d’ici à 2015

Laisser un commentaire